Woof Run : le rendez-vous des amoureux du canicross "fait le plein de nouveautés" pour son édition 2020 !

Publié le 23/08/2020 à 10h16

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Woof Run : le rendez-vous des amoureux du canicross

Pour la 3e année consécutive, les passionnés et amateurs de canicross se retrouveront sur le Domaine de Bertichères, le samedi 19 septembre pour une nouvelle édition de la Woof Run. L'agence "My Pet Agency", toujours aux commandes de l'événement, promet de belles nouveautés pour ses courses de canicross emblématiques malgré un contexte difficile avec la crise sanitaire. Julie Heuzé (Event Director chez My Pet Agency) nous a accordé un entretien pour revenir sur les mesures qui seront prises afin d'assurer la sécurité de tous pour un rendez-vous placé sous le signe de la bonne humeur.

On se retrouve pour une 3e édition de la Woof Run, mais dans des conditions un peu particulières avec le contexte du Covid-19. Cette année, elle aura lieu en septembre alors qu’elle avait habituellement lieu au mois de mai...

Julie Heuzé : Oui, l’organisation a été compliquée pour nous. Nous sommes une équipe de nature optimiste et nous avons voulu y croire jusqu’au bout en espérant que la situation se débloque. Pendant longtemps, nous sommes restés en stand-by afin de prendre la meilleure décision. Nous avions une conviction qui était : nous n’annulerons pas la Woof Run 2020, mais on optera pour un report quand la situation se décantera.

La date de report a été le fruit d'une longue hésitation. Nous avions, comme beaucoup, le choix entre septembre et octobre. Nous avons donc choisi la date du 19 septembre parce qu’elle satisfaisait toutes les parties à savoir : l’organisation, les sponsors, le public et espérons-le, les conditions climatiques (rires).

En quoi la crise du Covid-19 a-t-elle affecté l’organisation de l’événement ? Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

J.H. : Il y a énormément de mesures qui doivent être mises en place et qui le seront. C’est une organisation et une approche complètement différentes de ce que l’on a pu connaître auparavant. Le contexte Covid-19 impacte tous les secteurs de l’organisation. Que ce soit les démarches avec les partenaires, les animations ou les courses. Un événement c’est un rassemblement sous forme de grande fête. Là, c’est une grande fête, avec des pincettes !

Quelles dispositions allez-vous prendre afin d’assurer au public que toutes les conditions sanitaires seront réunies pour la tenue de l’événement ?

J.H. : Cette question a été le centre de nos réflexions ces derniers temps. Concernant la jauge maximale de personnes autorisées, nous dépendons des décisions préfectorales. A l’heure actuelle, elle est fixée à 5000, ce qui ne pose donc pas de difficultés particulières puisque c’est l’affluence à laquelle nous nous attendons. Bien évidemment, si cette jauge était réduite, nous nous adapterions et respecterions cette décision.

Sur le site, tout un dispositif sera mis en place afin de respecter le nombre maximal de personnes (en prenant en compte les entrées et les sorties). La principale difficulté se situe au niveau des courses. Les sas de départ et les parcours vont être élargis pour assurer le mètre, voire plus, de distanciation sociale. Il y aura un marquage au sol afin de s’assurer que ces règles soient respectées.

Toute une équipe d’hygiène s’occupera en continu de la désinfection des sanitaires et des espaces restauration. Il y aura du gel hydroalcoolique disponible partout et nous avons exigé que nos équipes et bénévoles soient masqués. Concernant le port du masque pour le grand public, la décision revient toujours à la préfecture. Néanmoins, même s’il ne devenait pas obligatoire, nous le recommanderons. Nous serons très vigilants sur la sécurité sanitaire autour de la Woof Run.

Pour en revenir à la nature même de l’événement, pouvez-vous nous dire quelles seront les particularités et nouveautés de cette 3e édition ?

J.H. : Initialement, nous avions prévu d’intégrer une toute nouvelle épreuve, mais à cause du contexte sanitaire, elle ne pourra malheureusement pas avoir lieu. Je n’en dirai pas plus sur la nature de cette 3e épreuve, car vous pourrez la découvrir au programme de l’édition 2021.

Par contre, vous pourrez venir tester votre binôme sur un nouvel environnement, avec la mise en place du cani-paddle sur le lac de Bertichères !

Que pouvez-vous nous dire sur les courses de cette année ?

Cette année on reste sur nos 2 courses emblématiques, mais remplies de nouveautés :

  • Le canicross chronométré : nous l’avons peaufiné en apportant des améliorations basées sur les retours de nos participants qui estimaient le parcours trop simple et trop plat. Nous les avons bien écoutés et cette année, nous avons créé un parcours sensiblement plus long qui grimpe beaucoup. Il va faire environ 7km par rapport aux 5 kilomètres de l’année dernière. L’objectif est de faire en sorte que les licenciés ou les participants axés sur l’aspect sportif puissent y prendre davantage de plaisir.

D’ailleurs, le parcours sera maintenant doté de puces de chronométrage. Le but est vraiment de professionnaliser la course et l’inscrire dans le calendrier officiel de la Fédération Française de Canicross.

  • La course d'obstacles : ces derniers seront bien plus larges. Nous avions constaté sur les années précédentes que les obstacles étaient trop petits, créant parfois des bouchons entre les participants. Nous avions une réelle envie d’améliorer cet aspect. Le format de départ sera fait par groupe de 50 personnes à la fois, tout en respectant les règles de distanciation sociale. La zone de départ sera d’ailleurs très large et imposante.

Le but était de déployer beaucoup de nouveautés, malheureusement le Covid nous a un peu coupé l’herbe sous le pied, mais nous sommes plutôt satisfaits de ce que nous allons pouvoir accomplir malgré tout.

Il y aura des nouveautés sur le village ?

Il y aura 4 associations que l’on va accueillir qui sont : Gamelles Pleines, Youcare, SOS Podenco Rescue, Gueules d’anges. Nous avons la volonté que la visibilité offerte par notre événement puisse bénéficier à des associations qui nous tiennent à cœur et dont les causes sont encore trop peu connues du grand public. D’ailleurs, 50% des revenus générés par la vente de médaillons que l’on a créé pour les chiens leur seront reversé. En effet, cette année chaque chien ayant participé à la course aura la possibilité d’avoir son médaillon à l’effigie de la Woof Run avec son nom gravé dessus.

Les participants de la Woof Run ont pris l’habitude de rencontrer de belles têtes d’affiche pendant les courses comme le Youtuber Squeezie, quelles seront celles de 2020 ?

J.H. : Nous aurons une cinquantaine d’influenceurs qui viendront cette année. La tête d’affiche que l’on peut annoncer pour l’instant, c’est Natoo. Elle revient avec ses 2 chiennes Kitty & Lola. Nous avons 2 autres très belles têtes d’affiche que l’on ne peut pas encore annoncer.

En tout cas, nous pourrons compter sur la présence d’Emma&Joy, Malcolm the Akita, Mister Koda qui va faire une démonstration de dog dancing.

Natoo lors de la Woof Run 2019

Qu’en est-il de la jauge de participations cette année ? Combien de places reste-t-il ?

J.H. : Avec le contexte du Covid, nous pensions faire moins que l'année précédente. La bonne nouvelle c’est qu’à un peu plus d’un mois de la Woof Run 2020, nous avons déjà dépassé le quota de participants que nous avions l’année dernière. Il nous reste environ 200-250 places pour participer à la course. En sachant que nous avons généralement un pic d’inscription 1 à 2 semaines avant l’événement.

Pour le reste, tout va se jouer au niveau des visiteurs, je ne sais pas si nous pourrons en accueillir autant que l’année dernière (NDLR : 5000 visiteurs). L'estimation est de 2000 à 3000 visiteurs cette année.

Pour vous accompagner dans cette aventure, vous avez de nouveaux partenaires/sponsors ou vous restez sur la lancée de l’année dernière ?

J.H. : Nous avons pas mal de nouveautés, même si nous pouvons toujours compter sur des partenaires fidèles.

Au rang des arrivées, nous serons accompagnés par la marque de petfood Nood, originaire de Nouvelle-Zélande et qui débarque en France pendant la Woof Run. Frontline Petcare sera également à nos côtés.

L’équipementier Inlandsis sera également présent pour la seconde année. Nous avons d'ailleurs mis en place un service de location pour la course. Les participants grand public qui, souvent, n’ont pas l’équipement adapté à la pratique du canicross pourront louer du matériel professionnel auprès d’Inlandsis. Cela assurera la sécurité de leur animal et d’eux-mêmes pendant la course. (NDLR : Ce service sera à retrouver directement sur la billetterie de l'événement).

Bien entendu, Woopets, qui nous suit depuis le début, sera toujours à nos côtés pour nous aider sur la communication autour de l’événement.

Il y aura aussi IllicoVéto qui est une plateforme de télécommunication de vétérinaires. Ce sera d’ailleurs notre équipe de vétérinaires sur place tout au long de l’événement. D'ailleurs, il s'agit là aussi d'une nouveauté par rapport aux années précédentes. Et enfin, Nourrir comme la Nature qui est un pure player de distribution de produits naturels, bio pour chiens et chats et fabriqués en France.

Habituellement, la Woof Run a lieu au même moment qu’un autre événement assez complémentaire qu’est le Royal Jump. L’année dernière, vous nous faisiez part de votre volonté de faire de la Woof Run un rendez-vous à part entière. Avec le contexte actuel, le Royal Jump a décidé d’annuler son édition 2020. Vous serez donc seuls cette année, vous le voyez comme un test ?

A lire aussi : Émue par l’acte de bravoure des pompiers qui ont sauvé son chien, elle décide de leur offrir plus de 7 000 masques pour animaux afin de les aider à sauver le maximum d’entre eux !

J.H. : Effectivement, nous aurons le domaine de Bertichères 100% dédié à la Woof Run. C’est une bonne chose, car nous aurons 70 hectares à notre disposition. Cela nous permettra d’éclater le village le plus possible et d’offrir davantage de place aux chiens, à leurs propriétaires et aux visiteurs.

C’est un vrai challenge, car nous nous retrouvons lancés dans le grand bain. Au niveau organisation, le Royal Jump était d’une grande aide et cette année, nous devons faire sans eux. Néanmoins, cela a permis de nous rendre compte que c’est possible de se détacher de cet événement incontournable et de pouvoir exister par nous-mêmes. Après, ce constat se vérifiera surtout, avec du recul, à la fin de l’événement. Ainsi, nous pourrons évaluer si nous avons les épaules pour ensuite organiser une 2e édition annuelle, cette fois-ci, dans le sud de la France.

Informations pratiques et inscriptions sur le site Woof.run

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation