Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une première en Corée du Sud : un producteur de viande de chien condamné par un tribunal

Publié le 22/06/2018 à 10h42

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Une première en Corée du Sud : un producteur de viande de chien condamné par un tribunal"
Photo d'illustration

Pour la première fois en Corée du Sud, un tribunal a prononcé une condamnation à l'égard d'un éleveur de chiens. Une victoire pour les défenseurs des droits des animaux, qui espèrent désormais qu'une loi contre ce genre de pratique sera mise en place.

En Corée du Sud, la consommation de viande de chien est encore pratique courante. On estime, en effet, à un million le nombre de canidés abattus chaque année pour leur chair. Néanmoins, les mentalités tendent à changer, surtout chez les plus jeunes, et de plus en plus d'organisations militent pour y mettre fin.

Parmi elles, l'association Care, représentée par l'avocate Kim Kyung-eun, a figuré parmi les parties civiles ayant intenté un procès contre une personne élevant des chiens spécifiquement pour leur abattage et leur viande dans la ville de Bucheon.

Comme le rapporte le site 20 Minutes, la plainte et le début de l'affaire datent de l'année dernière et le jugement a été prononcé il y a 2 mois, en avril dernier, donnant lieu à une inculpation et une condamnation : une amende de 2300 euros (3 millions de wons). Une peine que l'on pourrait juger insuffisante sous d'autres cieux, mais qui représente une grande avancée dans le pays.

Une information qui n'a été rendue publique que la semaine dernière et qui a encouragé un député du parti au pouvoir à soumettre un projet de loi à l'Assemblée nationale sud-coréenne. Le texte consiste à n'autoriser que l'abattage des animaux classés dans la catégorie cheptel, ce qui exclut donc les chiens.

A lire aussi : "Le diabète chez le chien"

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires