Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une fillette sauve une petite chienne en la rapatriant de Corée du Sud, où elle devait être abattue

Publié le 14/11/2016 à 11h39

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Une fillette sauve une petite chienne en la rapatriant de Corée du Sud, où elle devait être abattue"

Au lieu de cadeaux pour son anniversaire, Izabella Cantu, 11 ans, a demandé à ses amis et proches de faire des dons pour lui permettre de sauver une chienne des abattoirs en Corée du Sud.

Izabella Cantu, 11 ans, vit aux Etats-Unis. Très sensible à la cause animale, elle a été choquée d’apprendre que des chiens étaient abattus pour leur viande dans des pays d’Asie, notamment en Corée du Sud. Avec la bénédiction de sa mère, elle a alors contacté Guardian’s International, une association basée à New York et qui milite pour la défense des animaux.

L’objectif de la démarche d’Izabella Cantu était de faire venir l’un des chiens destinés aux abattoirs sud-coréens pour qu’elle puisse l’adopter et lui offrir la vie qu’il mérite.

A lire aussi : "Comment savoir si votre chienne est enceinte ?"

Pour réaliser son but, la jeune fille a eu une brillante idée : elle a demandé à ses camarades et aux membres de sa famille de donner des petites sommes d’argent au lieu de cadeaux pour son anniversaire. Elle allait se servir de ce petit pécule pour acheter un chien qui allait être abattu en Corée du Sud et le faire entrer aux Etats-Unis. Elle a ainsi réussi à récolter 500 dollars, alors que Guardian’s International s’est chargée d’organiser le voyage de l’animal.

L’heureuse élue était une petite chienne prénommée Leilu. Elle avait été trouvée dans une boîte à l’extérieur d’un abattoir sud-coréen. Cela fait maintenant 6 mois que Leilu a été sauvée et qu’elle vit auprès d’Izabella Cantu. Toutes 2 sont devenues inséparables.

On estime à 2 millions, voire 2,5 millions, le nombre de chiens abattus chaque année pour leur viande en Corée du Sud. De nombreuses associations, dans le pays comme à l’extérieur, se battent chaque jour pour cela cesse.

2274 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !