Une famille sauvé d'une fuite de gaz grâce au flair d'un chien !

Publié le 11/02/2020 à 17h18

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Aux Etats-Unis, a chien a sans doute sauvé la vie de ses maîtres et, bien entendu, la sienne au passage après avoir attiré leur attention sur une fuite de gaz. Ce sont les symptômes inhabituels qui leur ont mis la puce à l’oreille.

Les chiens surpassent bon nombre de machines ultra complexes et aux performances élevées. Un canidé vivant dans le Michigan l’a prouvé, sans toutefois avoir agi volontairement.

Tout avait commencé le mardi 4 février dernier. Ce jour-là, Rascal, le chien de Diane Smith, avait un comportement étrange, comme le rapporte Fox 6 News. Il semblait extrêmement fatigué et beaucoup moins actif qu’à son habitude. Sa maîtresse s’en était rendu compte en l’appelant depuis la cuisine. Le quadrupède avait traîné avant d’apparaître, puis, quand il est arrivé dans la pièce, il s’est effondré.

Inquiète, sa propriétaire a vainement cherché à comprendre ce qui n’allait pas. Elle lui a tendu une friandise au fromage à laquelle il ne résistait pas d’ordinaire, mais il l’a refusée. Rascal a été emmené chez le vétérinaire, qui n’a toutefois rien décelé d’anormal.

De retour à la maison, le chien s’est remis à montrer des signes d’abattement. Cette fois-ci, Diane Smith en a parlé à une amie, dont le mari a évoqué la possibilité d’une fuite de monoxyde de carbone. Une hypothèse à laquelle elle n’adhérait pas vraiment, car elle disposait d’un détecteur de gaz et ce dernier ne s’était pas déclenché.

Malgré son scepticisme, elle a fait appel à un technicien. Il s’est ainsi avéré que la chaudière de la maison était endommagée et que du gaz en émanait effectivement. C’était une fuite de faible envergure ; pas assez grande pour déclencher l’alarme, mais suffisante pour affecter le chien et donner lieux aux symptômes qu’il a affichés.

Sans le vouloir, Rascal a joué le rôle de l’alarme. Sans lui, le problème aurait pu s’aggraver pour des conséquences autrement plus dommageables.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation