Une chienne à l’incroyable flair remonte la trace d’un nonagénaire recherché par les gendarmes

Pour la 3eme fois cette année, la chienne de gendarmerie Gaya a permis le sauvetage d’une personne disparue. Son odorat très développé l’a aidée à retrouver la piste d’un individu âgé au beau milieu d’un vignoble.

Illustration : "Une chienne à l’incroyable flair remonte la trace d’un nonagénaire recherché par les gendarmes"

Un homme d’environ 90 ans porté disparu a été retrouvé par les gendarmes de Bouliac, en Dordogne (24), le 17 novembre dernier. Il doit son salut à Gaya, une chienne de type Berger Belge Malinois affiliée à la brigade cynophile. Le quadrupède fait la fierté de son équipe avec 3 sauvetages à son actif pour cette année.

Gaya collabore depuis plusieurs années aux côtés du maître-chien Mathieu. Les 2 se sont formés au Centre National d'Instruction Cynophile de la gendarmerie à Gramat, dans le Lot. Après de longs mois de travail, ils ont intégré le Peloton de Surveillance et d'Intervention de la compagnie de Bouliac, mentionnait un communiqué sur Facebook.

Plusieurs personnes ont eu la vie sauve grâce à Gaya

Gaya et Mathieu sont spécialisés dans la recherche de personnes et la défense. Au mois de mai 2023, ils ont retrouvé un senior qui avait chuté dans un bois et ne pouvait plus se relever, puis ont sauvé une autre personne en octobre. Récemment, c’est un nonagénaire qui a évité le pire grâce au flair de la chienne.

Celui-ci avait quitté son Ehpad à Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt sans avertir le personnel. Lequel s’était vite inquiété en remarquant son absence. Le Demotivateur a rappelé que les premières heures de recherche sont les plus importantes pour espérer retrouver quelqu’un sain et sauf.

Illustration de l'article : Une chienne à l’incroyable flair remonte la trace d’un nonagénaire recherché par les gendarmes

© Gendarmerie nationale

A lire aussi : Une femme remue ciel et terre pour retrouver sa chienne, kidnappée dans sa propre maison il y a plus de 2 ans

« Vous m’avez sauvé la vie »

Gaya et Mathieu se sont emparés de l’affaire. Avec la nuit qui tombait, tout comme le froid qui s’installait, il était urgent de retrouver l’homme. Le canidé a flairé sa trace, puis est remonté jusqu’à lui. Il avait « quelques égratignures » et était « transi de froid » selon la compagnie de Bouliac, mais bel et bien vivant. Il a déclaré aux forces de l’ordre qu’elles lui avaient sauvé la vie.

Une fois de plus, Gaya a prouvé à quel point elle excellait dans son métier. C’est un atout précieux pour ses collègues bipèdes.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil