Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un Berger Belge Malinois dressé pour trouver les fuites de gaz

Publié le 06/06/2016 à 15h18

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Un Berger Belge Malinois dressé pour trouver les fuites de gaz "

Décidément, les talents que peuvent développer nos amis canins ne cesseront jamais de nous étonner. Âgée de 3 ans, cette femelle Berger Belge Malinois est capable de localiser les fuites de gaz plus rapidement que les appareils fabriqués à cet effet !

Sidi Drici est dirigeant de l’entreprise de plomberie, électricité et chauffage DSM, à Melun en Seine-et-Marne. Après 2 ans de service chez GRDF (Gaz Réseau Distribution de France), l’idée lui est venue de remplacer les appareils développés, onéreux et dont l’efficacité laisse parfois à désirer, par un chien spécialement formé.

C’est à son propre compte que ce plombier a décidé de mettre son idée en pratique et c’est par Ila que tout a commencé. Nous avons déjà entendu parler de chiens détecteurs de stupéfiants, de personnes enfouies dans des décombres ou des avalanches… C’est maintenant au tour des fuites de gaz ! Sidi a acheté Ila, Berger Belge Malinois, quand elle avait 3 mois.

A lire aussi : "Les meilleurs noms pour un chien mâle"

Elle a depuis été dressée dans différents centres afin d’apprendre à « sentir toutes odeurs et toutes molécules », comme l’a précisé son propriétaire au Parisien. Ila s’entraine 15 heures par semaine et a déjà effectué 15 interventions avec succès depuis qu’elle a commencé sa mission en janvier dernier. Ila le vit comme un jeu ; elle est capable de détecter des fuites de la taille d’une tête d’épingle et même des fuites souterraines à plus d’un mètre de profondeur !

C’est un potentiel énorme qu’a su deviner et exploiter Sidi Drici : « Je trouve agréable de travailler avec un animal plutôt qu’un appareil. On est encore loin d’imaginer tout le potentiel que peut développer un animal. C’est économique et 100 % écologique ! », insiste-t-il auprès du journal en ligne. Il compte bien ouvrir un centre à Melun pour former « des chiens de travail et leurs maîtres ».

La GRDF, quant à elle, est très attentive, à l’évolution de cette initiative. Elle prévoirait même d’organiser une rencontre et d’étudier la possibilité d’une collaboration avec lui.

Photo : LeParisien / Sophie Bordier

908 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !