Pendant 18 semaines d'existence, ce chiot n'a connu que la maltraitance. Aujourd'hui, il démarre une nouvelle vie alors que son ancien maître écope d'une peine exemplaire

En Angleterre, un homme comparaissait pour les actes odieux qu’il a reconnu avoir perpétrés un an plus tôt à l’encontre de sa chienne, qui n’avait que 4 mois et demi à l’époque. L’animal souffrait de multiples fractures et avait dû être opéré.

Illustration : "Pendant 18 semaines d'existence, ce chiot n'a connu que la maltraitance. Aujourd'hui, il démarre une nouvelle vie alors que son ancien maître écope d'une peine exemplaire"

Interdiction de détenir un animal pendant 5 ans, travaux d’intérêt général, couvre-feu de 10 semaines entre 20 heures et 6 heures, amende… La sanction est tombée pour Perry Jones à l’issue de sa comparution devant le tribunal de Liverpool le 10 mars dernier.

Cet homme de 22 ans, habitant Huyton, a plaidé coupable pour les faits qui lui étaient reprochés et qui remontaient au mois de février 2021, rapportait Liverpool Echo. Il s’en était pris violemment et régulièrement à sa chienne Lola, qui n’avait alors que 18 semaines, lui infligeant de graves blessures.

Illustration de l'article : Pendant 18 semaines d'existence, ce chiot n'a connu que la maltraitance. Aujourd'hui, il démarre une nouvelle vie alors que son ancien maître écope d'une peine exemplaire
RSPCA

Suite à un signalement, la RSPCA avait envoyé son inspectrice Lisa Lupson au domicile de Perry Jones. Elle avait été choquée en découvrant la femelle Bulldog Anglais en grande souffrance. « Plutôt que de marcher normalement, Lola s'est traînée vers moi. […] C'est à ce moment-là que j'ai remarqué qu'elle ne portait aucun poids sur sa patte arrière gauche et avait du mal à se déplacer », témoignait-elle au tribunal.

Lisa Lupson avait également constaté que l’oreille de la chienne était enflée et pendait exagérément. Par ailleurs, elle présentait une marque rouge sur la tête.

Des blessures qui ne pouvaient pas être accidentelles

Les radios et les différents examens réalisés sur Lola ont débouché sur un triste diagnostic : multiples fractures aux pattes, à la hanche, aux côtes et à la mâchoire. D’après un expert vétérinaire, ces lésions ne pouvaient pas être accidentelles et étaient consécutives à des coups portés séparément. Autrement dit, la chienne avait été battue à plusieurs reprises.

A lire aussi : 8 ans après son arrivée au refuge, un chien sénior peut enfin connaître la vie de famille

Illustration de l'article : Pendant 18 semaines d'existence, ce chiot n'a connu que la maltraitance. Aujourd'hui, il démarre une nouvelle vie alors que son ancien maître écope d'une peine exemplaire
RSPCA

Soignée et opérée en clinique vétérinaire, Lola avait évidemment été retirée à son propriétaire violent et prise en charge par la RSPCA. Face au juge, l’individu a fini par reconnaître les sévices infligés à l’animal, qui pourra bientôt rejoindre sa nouvelle famille.

3 commentaires

  • Môâ a écrit : 03/05/22

    Cet homme devrait être condamné à vie à ne pas avoir d’animaux… pas que 5 ans ! Quand on est violent à ce point et capable de battre un si jeune animal pensez-vous qu’en 5 ans tout ira mieux, qu’il saura gérer ses colères ? Mais bon, c’est déjà mieux que rien !

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 03/05/22

    pourquoi prendre un animal si c'est pour "s'acharner" sur lui !!! bien sûr, il a écopé de "pas mal de choses" mais perso, je lui aurais interdit de posséder un animal à VIE !!!! j'espère qu'il sera GRANDEMENT surveillé !!! j'espère que le chien "oubliera" et qu'il va profiter de sa nouvelle famille

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 31/10/22

    Je souhaite de tout coeur que ce gentil toutou soit enfin heureux auprès de nouveaux maîtres. Plein de câlins!

      Répondre   Signaler


  • Image de profil