Peine exemplaire pour le tortionnaire d'Attila, chien battu puis défenestré en février

Publié le 17/05/2018 à 11h12

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Peine exemplaire pour le tortionnaire d'Attila, chien battu puis défenestré en février"
© Google Street View

Attila est morte après d'atroces souffrances en février dernier à Neuilly-sur-Marne (93). Après avoir été battue, elle a été jetée par la fenêtre du 3e étage. Sa propriétaire a comparu devant le tribunal de Bobigny.

Nous vous en parlions en mars dernier. Le mois précédent, une jeune chienne de race American Staffordshire Terrier avait trouvé la mort après avoir été battue et défenestrée. Son propriétaire l'avait jetée de son appartement, situé au 3e étage, à Neuilly-sur-Marne en Seine-Saint-Denis.

Comme le rapporte 30 Millions d'Amis, le jeune homme de 19 ans a comparu devant le tribunal de Bobigny pour actes de cruauté sur un animal. D'après les avocats de la Fondation, partie civile dans cette affaire, le chiot est décédé d'une forte hémorragie consécutive à la rupture de la rate et du rein, provoquée par un coup de pied ou un objet.

Le prévenu, lui, s'en est défendu et a affirmé que les responsables de la mort de la chienne Attila sont des dealers de drogue. Une thèse mise à mal notamment par le message de sa compagne adressé à sa mère : "Il l’a jetée par la fenêtre, elle était déjà dans un sale état avant."

Finalement, c'est la peine maximale pour actes de cruauté sur un animal qui a été prononcée à son encontre. Il a, en effet, été condamné à 2 ans de prison ferme et à l'interdiction à vie de détenir un animal.

A lire aussi : Un sans-abri voit son chien percuté par une voiture ! Incapable de payer les frais d'amputation, un appel aux dons est lancé !

Par ailleurs, on apprend qu'il avait une autre chienne, âgée de 2 ans, et qu'elle lui a été retirée pour être confiée à une famille d'accueil. Elle était également battue et aurait, semble-t-il, été utilisée dans des combats de chiens. Les blessures qu'elle porte et qui ont été découvertes par un vétérinaire vont dans ce sens.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 19/05/18

    le chien avait deux ans il ecope de 2 ans de prison je regrette que le chien n'avait pas 15 ans parce que la peine aurait été plus proche de ce qu'il meritait selon moi !!!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/05/18

    Enfin la justice a appliqué la loi et en conséquence la peine maximale ! Mais est ce que deux ans de prison ferme est suffisant pour un tel acte de barbarie ?

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/05/18

    J'avais déjà mis un message. La peine n'est pas assez pour ce dégénéré et les cruautés qu'il a fait subir à ce pauvre chien

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 26/05/18

    c est injuste ils devrai pourir en prison

     Répondre  Signaler


Articles en relation