La zoothérapie au service des enfants

La zoothérapie est une discipline méconnue, mais qui fait ses preuves. Elle peut être pratiquée par des professionnels sur tout le monde. Au Québec, Line Saint-Jean est devenue une spécialiste reconnue. Elle l’enseigne grâce à son chien et à ses 2 cochons d’Inde à des enfants dans une école primaire. Rencontre.

Illustration : "La zoothérapie au service des enfants"

« Je leur apprends la patience, la persévérance, à attendre leur tour et on fait aussi des jeux pour leur apprendre à perdre. » Par cette confidence, l’enseignement de Line Saint-Jean à des enfants n’a rien de surprenant. Sauf que cette dame ne donne pas dans l’enseignement traditionnel.

Line Saint-Jean est éducatrice spécialisée à l’école primaire Saint-Viateur de la ville de Saint-Rémi, au Québec. Depuis plusieurs années maintenant, elle y pratique la zoothérapie grâce à Lili, sa chienne, et Lulu et Frimousse, ses 2 cochons d’Inde.

Vous êtes :

L’objectif est simple : faire tomber l’anxiété de l’enfant, réduire son malaise lorsqu’il prend la parole. Cela lui permet de s’émanciper, de gagner de la confiance et de l’estime de soi. « Faire sa place dans un groupe, ce n’est pas évident. Ça s’enseigne difficilement. Tu ne peux que le vivre », avoue-t-elle à nos confrères de Coup d’œil.

Les élèves prennent de l’assurance en donnant des ordres à Lili, tout en la respectant. « Si l’enfant crie après le chien, ça ne marche pas. Lors de mes interventions, je peux ramener ça à l’enfant et lui demander comment il peut faire la même chose à l’école », confie-t-elle malicieusement. Transporter un ordre à un être humain est bien moins aisé, mais avec la confiance gagnée, les chances de réussite ne peuvent qu’augmenter.

Des cochons d’Inde, c’est bon pour la lecture

De plus, Line Saint-Jean en profite pour partager sa passion des animaux de compagnie. Expliquer leur bien-être, la façon dont il faut les éduquer et leur comportement est un plus non négligeable dans le parcours scolaire et le développement social de l’enfant. « Côtoyer des animaux implique aussi d’avoir des comportements sécuritaires. » Ainsi, les élèves les plus anciens reviennent régulièrement prendre soin, nourrir, toiletter les compagnons de Line Saint-Jean.

A lire aussi : Ce courageux chien au passé difficile sort timidement de sa cage pour attraper un jouet dans sa nouvelle maison (vidéo)

Et les cochons d’Inde dans tout cela ? Apparemment, ils savent motiver pour la lecture, du moins, si l’on en croit leur propriétaire. Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Line Saint-Jean part à la retraite à la fin de l’année scolaire. Cette membre de la Corporation des Zoothérapeutes du Québec n’a pas encore trouvé son remplaçant. Elle assure pourtant : « La zoothérapie avec les enfants et les grands, c’est magique ! » On ne demande qu’à la croire sur parole.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil