« La Touche Animale » se transforme en laboratoire d'idées pour améliorer l'accueil de l'animal en ville

« Rendre nos villes plus agréables pour nos animaux », tel fut le thème choisi dans le cadre du 8e numéro de « La Touche Animale ». Mardi dernier, Katia Renard, rédactrice en chef du magazine 30 Millions d’Amis et fondatrice de la plateforme Solidarité-Peuple-Animal, ainsi que Donatienne du Vignau, directrice de la communication pour Mars Petcare, ont fait un tour d’horizon des bonnes initiatives pour bien accueillir son petit compagnon dans l’espace urbain.

Illustration : "« La Touche Animale » se transforme en laboratoire d'idées pour améliorer l'accueil de l'animal en ville"

Les animaux de compagnie n'ont pas seulement une place de choix dans nos cœurs, mais aussi et plus largement dans nos vies. Toutefois, nombre de citadins sont confrontés à des obstacles. En effet, il n’est pas toujours facile d’avoir un petit chat ou chien en ville.

Lors du show diffusé en direct sur l’application Brut., l’animateur Yoann Latouche a exploré le sujet de long en large avec Katia Renard et Donatienne du Vignau, très impliquées pour le bien-être animal.

Nous vous invitons à regarder la rediffusion, disponible ici :

Better Cities For Pets, un programme qui a du chien

Parce que cette cause sociétale lui tient à cœur, l’entreprise Mars Petcare – spécialisée dans la « petfood » comme en témoignent ses nombreuses marques telles que Pedigree, Whiskas ou encore Sheba – a lancé le programme Better Cities For Pets. L’objectif se résume à fédérer l’ensemble des acteurs du secteur pour partager les bonnes pratiques, tout en mobilisant la communauté sur un mouvement « pet-friendly ».

Ouvert, collectif et tourné vers les solutions, il tend à améliorer les conditions de possession d’un animal en ville. En plus de créer des webinaires réunissant municipalités, associations et experts, Mars Petcare organise des campagnes de sensibilisation, dont sa célèbre « Marche de l’Animal en Ville » à laquelle tout particulier peut participer. Cette année, elle se terminera dans un lieu phare situé rue de Turenne, à Paris : le concept store Comme Chien et Chat de Royal Canin, véritable temple de la connaissance dédié à nos boules de poils.

« La ville de demain doit être plus durable, plus vivante et l’animal a toute sa place dans cette dimension, a estimé Donatienne du Vignau, aujourd’hui, 150 villes se connectent régulièrement [aux webinaires] pour partager leurs bonnes pratiques. Cela montre à quel point ce sujet les intéresse de plus en plus. »

La boîte à idées des villes pet-friendly

Pour partager les initiatives au poil, le magazine 30 Millions d’Amis a lancé en 2016 le palmarès des communes où il fait mieux vivre avec ses animaux. Afin d’établir ce classement réservé aux villes de plus de 100 000 habitants, une trentaine de critères, tels que la propreté, l’accessibilité ou encore la sensibilisation, sont passés au peigne fin.

« C’est une sorte de laboratoire à idées, a expliqué la rédactrice en chef du mensuel, en 8 ans, nous avons constaté que ce classement permet de tirer les communes vers le haut. […] Les grandes villes ont fini par se rattraper et adopter ce qui fonctionne ailleurs. »

Pour l’heure, Nice conserve la première place du podium. Et pour cause ! La présence de nos compagnons à 4 pattes est autorisée dans une cinquantaine d’espaces verts, mais aussi dans les transports en commun. Des plages réservées à la gent canine ont même été ouvertes.

À la question d’une internaute : « Comment interpeller les élus ? », Katia Renard a conseillé d’exiger la présence d’un élu à la condition animale au sein de l’équipe municipale. Ce dernier aura ainsi la possibilité de se consacrer entièrement à cette problématique.

Illustration de l'article : « La Touche Animale » se transforme en laboratoire d'idées pour améliorer l'accueil de l'animal en ville

Photo d'illustration

Crotte !

Comme l’ont rappelé les invitées, les particuliers ne doivent pas tout attendre des villes. En braquant leur loupe sur les déjections canines, véritable fléau qui tapisse pléthore d’espaces publics, elles ont soulevé l’importance de l’éducation civique. Tout maître est censé adopter le geste citoyen consistant à ramasser les crottes de leur ami à fourrure : c’est sa responsabilité. « Pour avoir un chien citadin, il faut un maître citoyen », comme l’a souligné la journaliste.

En plus de donner une mauvaise image à la commune, les excréments laissés en plan cristallisent les conflits entre les propriétaires et les non-propriétaires.

Au cours du débat, une autre problématique a été pointée du doigt : la gestion des animaux errants. Certaines villes signent des conventions avec des associations locales, pour prendre en charge les vagabonds félins. Après une opération de trappage, un petit tour chez le vétérinaire pour être stérilisés et identifiés, les chats errants deviennent des chats libres.

À travers son programme « Chatipi », One Voice apporte notamment une solution aux matous délaissés et accompagne les villes dans leur gestion.

A lire aussi : Le Husky enfermé dans une voiture pendant que son maître jouait au casino a trouvé une nouvelle famille

Favoriser l’accueil des animaux au travail et connaître les solutions de garde

Pour finir, le trio s’est penché sur la place des animaux au bureau. Au sein de la rédaction du magazine et de l’entreprise Mars Petcare, nos boules de poils adorées sont tout simplement les bienvenues. Par ailleurs, un exemple surprenant a été donné par Yoann Latouche : chez SantéVet, un perroquet accompagne même son maître sur son lieu de travail !

Il faut dire que les animaux de compagnie ont tendance à apaiser les collaborateurs. Diminution du stress et augmentation de la productivité sont au rendez-vous. En outre, cela permet aux non-possesseurs de découvrir et connaître l’animal. Vecteurs de dialogues, les toutous et autres petites bêtes renforcent les liens sociaux.

Enfin, la directrice de la communication de Mars Petcare, qui accompagne les autres entreprises et les encourage à accepter les animaux domestiques, met aussi un point d'honneur à la possession responsable.

Bien sûr, il existe des solutions de garde, si l’animal est contraint de rester à la maison. La plateforme Emprunte Mon Toutou, par exemple, met en relation des maîtres avec des personnes disposées à garder ou promener leur adorable canidé.

De plus, si les propriétaires désirent visiter un lieu touristique, ils peuvent se tourner vers PatchGuard, qui possède des unités de garde mobile.

Le prochain épisode de « La Touche Animale » sera diffusé en direct sur l’application Brut., mardi 18 octobre à 19h. Le replay du show sera disponible sur Woopets.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil