La propriétaire de dizaines de chiens détenus dans des conditions déplorables traduite en justice pour maltraitance

Une vingtaine de chiens ont été évacués d’un refuge insalubre dans le cadre d’une enquête qui avait été ouverte suite à la découverte d’autres canidés décédés près de 4 mois plus tôt. La propriétaire de l’établissement devra en répondre devant la justice.

Illustration : "La propriétaire de dizaines de chiens détenus dans des conditions déplorables traduite en justice pour maltraitance"

Ils auront besoin de soins longs et intensifs avant de pouvoir être proposés à l’adoption et ainsi rompre définitivement avec la triste vie qui était la leur jusque-là. 22 chiens détenus dans des conditions épouvantables ont été sauvés d’un refuge ne répondant pas du tout aux normes et la propriétaire sera poursuivie, rapportait CBS News le lundi 29 janvier.

L’annonce a été faite hier par le bureau du shérif du comté d’Anoka, dans l’Etat du Minnesota (Etats-Unis). Carley Ryan, 36 ans, fait l’objet de 22 chefs d’accusation en lien avec la maltraitance animale.

Illustration de l'article : La propriétaire de dizaines de chiens détenus dans des conditions déplorables traduite en justice pour maltraitance
CBS News

Son refuge baptisé For Furever et basé à Andover avait éveillé les soupçons des enquêteurs en octobre 2023 après la découverte de 8 cadavres de chiens à Cottage Grove, à une soixantaine de kilomètres de là. Des indices leur avaient permis d’établir un rapport entre les canidés décédés et la structure en question.

L’un des enquêteurs s’était récemment rendu sur les lieux, mais n’avait pas encore l’autorisation d’y entrer. Depuis l’extérieur, il pouvait sentir la forte odeur d’urine qui en émanait et voir 6 à 8 chiens courir librement, ainsi que d’autres enfermés dans des cages étroites.

Illustration de l'article : La propriétaire de dizaines de chiens détenus dans des conditions déplorables traduite en justice pour maltraitance
CBS News

Le lendemain, le bureau du shérif a exécuté un mandat de perquisition en présence de Carley Ryan. Les policiers ont été « confrontés à une odeur insoutenable d’excréments et d’urine ». Le sol en était littéralement imbibé.

Absence de couchages, d’eau et de nourriture

Les quadrupèdes ne disposaient pas de couchages dignes de ce nom. Ils n’avaient pas d’eau non plus, ni nourriture.

Illustration de l'article : La propriétaire de dizaines de chiens détenus dans des conditions déplorables traduite en justice pour maltraitance
CBS News

A lire aussi : Elle fond en larmes en déballant le cadeau offert par sa soeur lors du dernier Noël de leur chien (vidéo)

Dans la foule de leur évacuation, ils ont été examinés par des vétérinaires dans les locaux d’une association locale, l’Animal Humane Society en l’occurrence. Aucun d’eux n’est en état d’être proposé à l’adoption pour le moment.

Entendue par les forces de l’ordre, la prévenue a reconnu avoir acheté les chiens lors d’une vente aux enchères et qu’ils avaient contracté la parvovirose. Elle leur a également indiqué que les premiers des 8 chiens découverts sans vie étaient morts le 2 octobre 2023. Le décès du 8e et dernier était survenu 5 à 6 jours plus tard. Aucun d’eux n’avait été vu par un vétérinaire.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil