L'histoire étonnante d'une amoureuse des chiens qui s'occupe de 8 Terre-Neuve au quotidien

Illustration : "L'histoire étonnante d'une amoureuse des chiens qui s'occupe de 8 Terre-Neuve au quotidien"

La passion qu’a Emma Bone pour les Terre-Neuve l’a amenée à devenir éleveuse, mais aussi à être la maîtresse de 8 de ces chiens géants. S’occuper d’autant de canidés pesant plusieurs dizaines de kilogrammes est loin d’être une sinécure, mais cette mère de famille gère parfaitement la situation.

S’occuper d’un seul Terre-Neuve n’est déjà pas une mince affaire. Les chiens de cette race pèsent une soixantaine de kilogrammes à l’âge l’adulte. L’entretien de leur poil double, long et dense demande beaucoup de patience et d’énergie, tout comme leur éducation. Sans oublier le volet alimentaire. Que dire alors lorsqu’on en a 8 ? C’est justement le quotidien incroyable d’Emma Bone et de sa famille, qui vivent dans le comté de Northumberland dans le nord de l’Angleterre, rapporte le Mirror.

Son mari Mark et leurs 3 enfants ont, eux aussi, appris à aimer leurs « Newfies », qui s’appellent Granny Bay (7 ans), Moonie (6 ans), Dom (4 ans), Flute (4 ans), Roo (4 ans), Monroe (3 ans), Tuppence (2 ans) et Kit (6 mois). La famille compte aussi 2 autres chiens, mais d’une autre race, des Chow Chow en l’occurrence, ainsi que 2 chats Sphynx. Autant dire que le couple n’a pas le temps de s’ennuyer.

Mirror

Passionnée de Terre-Neuve depuis ses 12 ans

Parallèlement, Emma Bone tient un élevage de Terre-Neuve et un salon de toilettage. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle vit à fond sa passion pour cette race et pour les chiens en. Une passion qu’elle nourrit depuis l’âge de 12 ans.

Tout a commencé lorsqu’elle a vu 2 de ces chiens géants derrière le portail d’une maison. Ils lui faisaient alors penser à « d’énormes ours en peluche ». Dès lors, elle s’est beaucoup intéressée à la race et effectué des recherches approfondies, apprenant notamment que ces animaux s’entendent à merveille avec les enfants.

Il n’en fallait pas plus pour l’encourager à franchir le pas et adopter son tout premier Terre-Neuve, Dexter, alors que l’aîné de ses fils avait 2 ans. Dexter provenait d’un élevage où on ne semblait pas vraiment se soucier du bien-être des chiens. Emma Bone a pris soin de lui et l’a aidé à retrouver sa joie de vivre.

Elle est devenue éleveuse à son tour il y a près de 5 ans. Avec une à 4 portées par an, elle donne la priorité à la santé et à la qualité de vie de ses chiots. Elle s’assure également que leurs nouvelles familles aient le profil adéquat pour leur offrir une existence heureuse et épanouie. Ses chiens subissent divers tests de dépistage d’affection héréditaires communément rencontrées chez le Terre-Neuve, notamment celles d’ordre articulaire.

Mirror

A la maison, la vie avec 10 chiens et 2 chats est tout sauf un long fleuve tranquille. Emma Bone et son mari organisent leur quotidien autour de leurs compagnons à 4 pattes. Les Terre-Neuve peuvent circuler librement partout, sauf à l’étage ; les montées d’escalier sont mauvaises pour leurs articulations. Chez eux, il n’y a pas de cage.

« Les gens pensent probablement que nous sommes fous, mais c'est le style de vie que nous avons choisi »

Le couple passe énormément de temps à nettoyer les poils et la bave de leurs Newfoundlands, qui se retrouvent sur les sols et les murs, surtout après les baignades. Car, faut-il le rappeler, les Terre-Neuve adorent nager et ils sont d’ailleurs naturellement doués dans ce domaine.

Mirror

Emma Bone a souvent des discussions avec des personnes étonnées d’apprendre qu’elle vit avec 8 Terre-Neuve. « C'est difficile d'expliquer ce que c'est d'un point de vue extérieur parce que c'est tellement normal pour nous », raconte-t-elle. « Les gens pensent probablement que nous sommes fous. Nous le sommes peut-être. Mais c'est le style de vie que nous avons choisi et nous ne pourrions pas vivre autrement », poursuit l’éleveuse.

Elle dit dépenser environ 500 livres sterling (près de 600 euros) par mois rien qu’en nourriture. Elle ne se hasarde plus à calculer le reste des frais, entre suivi vétérinaire, accessoires et hygiène. Mais pour Emma Bone, être entourée de ces douces et adorables créatures vaut bien plus que tout l’or du monde.

Elle rappelle que les Terre-Neuve ne sont pas faits pour tout le monde, mais encourage ceux qui ont le profil et les aptitudes de se lancer dans l’aventure. « Ils sont très addictifs », conclut-elle.

A lire aussi : Abandonnée dans un refuge, cette chienne au regard triste et au cœur brisé ne pensait jamais trouver le bonheur (vidéo)

Mirror

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires