En cours de sport, un jeune lycéen attaqué par un Berger Allemand

Un jeune lycéen a croisé un Berger Allemand, alors qu’il était en course d’orientation avec sa classe. Le chien, attaché à un arbre, est parvenu à se libérer. Il a agressé le jeune homme, blessé, sa vie n’est plus en danger.

Illustration : "En cours de sport, un jeune lycéen attaqué par un Berger Allemand"

Une bien mauvaise aventure est arrivée à Nicolas Pelcener, lors d’une course d’orientation avec sa classe du lycée Saint-Adrien à Villeneuve d’Ascq, dans le Nord. Comme le rapporte La Voix du Nord, ce jeune homme de 18 ans venait simplement de répartir sa balise et s’apprêtait à rejoindre ses camarades.

Sauf que rue Anne-Joseph-du-Bourg, il échangea un bref regard avec un Berger Allemand qui était attaché à un arbre. Son amour des canidés a fait le reste. « Comme j’aime les chiens, je me suis dirigé vers lui. Ma prof d’EPS m’a aussitôt dit de ne pas m’approcher parce qu’il venait d’attaquer un petit chien. »

Il recule, se retourne et repart en direction de ses amis. Mais, apparemment pas si solidement attaché, le chien avait réussi à se défaire de sa laisse et fonçait droit sur le jeune homme. « Par réflexe, je me suis accroupi et mis en boule. Ça n’a servi à rien. »

Transporté au CHR de Lille

En effet, le Berger Allemand se déchaine sur Nicolas. Griffures et morsures sont au programme. La scène est spectaculaire et dramatique à la fois. Un camarade vient à la rescousse de son ami. La prof d’EPS tente de tirer sur la laisse du chien. Un agent de surveillance des voies publiques essaye, lui aussi, de s’interposer, mais se retrouve sévèrement mordu selon nos confrères du quotidien régional. Il fait fi de sa blessure et se place entre le chien et Nicolas.

A lire aussi : Le quotidien hors du commun d'un chien souffrant de narcolepsie mais heureux en toute circonstance (vidéo)

Les pompiers sont rapidement intervenus et ont transporté Nicolas, sérieusement touché au bras droit, au CHR de Lille. « J’ai des pansements partout, des sutures. Il y a eu des prélèvements pour prévenir tout risque de maladie », confie celui qui termine actuellement sa formation de sapeur-pompier. C’est sûrement cela qui lui a permis d’adopter les bons réflexes et de ne pas s’affoler outre-mesure. Il a pu rentrer chez ses parents. Quant au chien, il a été confié à la LPA. Une enquête est en cours.

1 commentaire