Des nouvelles de Tyron, le Rottweiler victime de sévices extrêmes dont une lame enfoncée dans le crâne

Comment se porte Tyron, le chien ayant été recueilli dans un état critique après sa prétendue fugue ? Son maître avait, en effet, raconté aux gendarmes que le Rottweiler s’était enfui lors d’une promenade. Les enquêteurs ont découvert que son récit ne correspondait pas du tout à la réalité.

Illustration : "Des nouvelles de Tyron, le Rottweiler victime de sévices extrêmes dont une lame enfoncée dans le crâne"

Tyron remonte la pente. Doucement, mais sûrement. Ce Rottweiler revient de très loin, lui qui avait été victime de terribles sévices avant sa prise en charge par la Fondation Brigitte Bardot et son hospitalisation.

Illustration de l'article : Des nouvelles de Tyron, le Rottweiler victime de sévices extrêmes dont une lame enfoncée dans le crâne
Clinique Vétérinaire Sqyvet / Facebook

Nous vous parlions de ce chien le mois dernier. Le 23 juin, il avait été repéré par un passant à Serquigny (27). Le quadrupède était alors très mal en point, entre écorchures et des brûlures profondes sur quasiment tout le corps et une lame de 7 centimètres plantée entre les yeux.

Le bourreau de Tyron passe aux aveux

Contacté par les gendarmes de la brigade de Bernay, son propriétaire leur avait affirmé que, la veille, Tyron s’était enfui lors d’une promenade. Tout le monde pensait, à ce moment-là, que le chien avait été martyrisé pendant sa fugue par des individus malveillants.

Le maître avait même porté plainte. Les militaires ont toutefois fini par découvrir le pot aux roses ; le propriétaire du Rottweiler a avoué les faits le 5 juillet et a été placé en garde à vue. Il devra en répondre face à la justice en septembre.

Le chien d’un an et demi, lui, continue de s’en remettre. Il avait été opéré une première fois par le Dr Natacha Dutertre à la clinique de la Croix Coquet à Bernay. La vétérinaire était parvenue à retirer la lame qui, fort heureusement, n’avait pas atteint son cerveau.

Transféré à la clinique Sqyvet à Trappes (78), Tyron a subi une autre intervention, réalisée par le Dr Vincent Delfosse. Celui-ci parlait alors de cas « extrême » et de « crève-cœur » pour décrire auprès de L’Eveil Normand la situation du canidé.

Illustration de l'article : Des nouvelles de Tyron, le Rottweiler victime de sévices extrêmes dont une lame enfoncée dans le crâne
Clinique Vétérinaire Sqyvet / Facebook

Tyron voit enfin le bout du tunnel

Un peu plus d’un mois après les faits, le chien se porte mieux. Il continue de se battre pour guérir, tant sur le plan physique que psychologique.

A la clinique Sqyvet, vétérinaires et auxiliaires sont mobilisés pour l’y aider, lui prodiguant des soins fréquents et lui faisant comprendre qu’il est aimé. Ses plaies sont traitées au laser pour que la cicatrisation soit plus rapide, et ses traitements ont récemment été allégés, d’après le Dr Delfosse.

A lire aussi : Ce chien endeuillé qui avait cessé de s’alimenter retrouve goût à la vie grâce à la gentillesse d’une petite fille (vidéo)

Le brave Tyron reprend du poids et réapprend à faire confiance aux humains. Une fois son hospitalisation terminée, il sera confié à la Fondation Brigitte Bardot qui s’emploiera à lui trouver une famille aimante.

28 commentaires