Des chiens détecteurs de coronavirus en France ? Des essais seront menés très prochainement

Publié le 24/04/2020 à 18h32

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Des chiens détecteurs de coronavirus en France ? Des essais seront menés très prochainement"

Dès la semaine prochaine, des essais seront menés en région parisienne avec des chiens pour voir si ces derniers sont capables de détecter des traces olfactives de coronavirus sur des prélèvements.

Le flair des chiens est utilisé dans le domaine de la santé pour détecter différentes maladies, avec une efficacité remarquable. Cancers, variations de glycémie et crises d’épilepsie imminentes font partie des pathologies que nos amis à 4 pattes, une fois entraînés, sont capables de déceler.

Qu’en est-il des virus ? A l’Université d’Auburn dans l’Etat de l’Alabama (Sud des Etats-Unis), des chercheurs avaient découvert que des chiens pouvaient diagnostiquer des maladies virales chez les bovins. Des travaux qui ont inspiré Dominique Grandjean, médecin vétérinaire et chef du service vétérinaire des pompiers de Paris. Contacté par BFMTV, ce dernier a, en effet, expliqué qu’il s’agissait là d’une piste à creuser dans la lutte contre le coronavirus.

Si les chiens peuvent déceler des traces olfactives de virus chez les animaux, peut-être pourraient-ils en faire de même chez les humains. L’idée lui était venue il y a plusieurs semaines, et l’étape suivante débutera la semaine prochaine avec la mise en place des premiers essais à l’école vétérinaire d’Alfort (94).

Il s’agira tout d’abord de tester le comportement des chiens vis-à-vis des éléments à renifler. Dans un premier temps, on leur présentera des prélèvements de sueur effectués à l'hôpital Bégin à Saint-Mandé, toujours dans le Val-de-Marne. C’est la sueur qui a été choisie pour la simple raison que c’est le seul fluide corporel à ne pas excréter le virus responsable de la maladie Covid-19.

A terme, les chiens spécialement formés seront amenés à renifler des prélèvements négatifs et positifs, et seront récompensés quand ils marqueront ceux porteurs du coronavirus. L’objectif est de développer un outil de diagnostic rapide et non invasif.

Des travaux analogues sont actuellement menés en Angleterre par l’association Medical Detection Dogs, la London School of Hygiene and Tropical Medicine et l'université de Durham.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation