Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Des chiens au secours des agrumes menacés par une maladie dévastatrice

Publié le 06/02/2020 à 11h29

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Des chiens au secours des agrumes menacés par une maladie dévastatrice"
Photo d'illustration

Grâce à leur puissant odorat et à un entraînement spécifique, des chiens sont capables de détecter une bactérie responsable de la mort d’un nombre incalculable d’arbres à agrumes. Leur précieuse contribution permet ainsi d’agir rapidement pour sauver un maximum de plantes.

Les chiens n’ont pas fini de nous impressionner, notamment avec leur flair extraordinaire. Un petit groupe de canidés est désormais capable de renifler et de marquer un micro-organisme ayant occasionné des dégâts considérables dans le secteur de la culture d’agrumes. La bactérie et la maladie qu’elle provoque sont, en effet, à l’origine de la mort de très nombreux orangers, citronniers et autres arbres fruitiers du genre Citrus en Asie, en Afrique, en Amérique latine et en Californie, comme rapporte Le Point.

Il s’agit de la maladie du Dragon jaune (Huanglongbing, HLB), observée pour la première fois en Chine en 1943. Fatale pour les plantes affectées, elle est causée par les bactéries Candidatus Liberibacter, véhiculées par des pucerons. Sur l’arbre malade, on constate tout d’abord le jaunissement des feuilles, puis leur chute, avant un affaiblissement général de la plante conduisant à sa mort.

Puisqu’aucun traitement n’a encore été développé à ce jour, chaque arbre touché par la maladie du Dragon jaune doit être détruit.

Au laboratoire de recherche agricole de Fort Pierce, en Floride, l’équipe de l’épidémiologique végétal Timothy Gottwald s’est penchée sur ce fléau et a trouvé la solution de dépistage la plus efficace : le chien. 19 canidés ont été formés à identifier les arbres infectés, se rendant ainsi capables de le faire « seulement 2 semaines après l’inoculation du microbe ». Les résultats des essais ont été plus qu’encourageants ; les quadrupèdes n’ont fait qu’entre 4 et 15 erreurs sur le millier de plantes qu’ils ont examinées avec leur truffe.

A lire aussi : "La trousse de secours pour chien"

Ce programme basé sur les capacités du chien offre donc une alternative moins coûteuse et beaucoup plus rapide aux tests utilisés jusqu’ici.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation