Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Canada : Mobilisation pour aider un chien errant, blessé par un porc-épic

Publié le 18/07/2017 à 09h52

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Sauvetages

Illustration : "Canada : Mobilisation pour aider un chien errant, blessé par un porc-épic"

Après plusieurs heures de recherche, un chien errant et blessé a finalement été récupéré. Il reçoit actuellement des soins vétérinaires et devra bientôt être proposé à l’adoption, son propriétaire demeurant introuvable.

C’est le journal en ligne canadien L’Avantage qui rapporte ce récit, celui d’un chien errant auquel de nombreuses personnes ont cherché à venir en aide. L’animal en question avait été aperçu à plusieurs reprises dans la région de Rimouski, ville de la province du Québec. Il semblait mal en point ; maigre, portant un bout de chaîne – ce qui laisse à penser qu’il avait fui le domicile de son propriétaire ou avait été abandonné – et avec la tête et le museau recouverts d’épines de porc-épic.

Il avait donc besoin d’être récupéré et examiné par un vétérinaire au plus vite, mais il s’arrangeait toujours pour échapper à ceux qui tentaient de s’en approcher.

Parmi les personnes qui s’étaient mobilisées, Myriam Henley avait créé un groupe Facebook dans ce sens. Et c’est finalement elle qui a réussi à le sauver ce mercredi (12 juillet) matin en usant de ruse et de patience.

Elle s’est, en effet, servie d’un chien Labrador-Retriever et de jambon pour attirer le quadrupède, puis a mis une trentaine de minutes avant de parvenir à lui passer une laisse autour du cou. Elle l’a ensuite emmené chez le vétérinaire, qui a aussitôt entrepris de soigner ses blessures occasionnées par les épines du porc-épic, mais aussi une petite infection.

Il lui faudra encore quelque temps pour se rétablir totalement et retrouver un poids normal, sachant que sa période d’errance dans les bois a été estimée à une douzaine de jours.

On a tenté de retrouver un éventuel propriétaire, mais sans succès. Un grand nombre d’internautes ont toutefois formulé le souhait de l’adopter, ce qui sera probablement fait lorsque le chien recouvrera toute sa santé.

A lire aussi : "Apprendre le "non" à son chien"

Photo : L'Avantage

A propos de l'auteur :

1441 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !