Affaire Pilarski : la juge d’instruction et les premiers témoins se rendent sur les lieux du drame

Publié le 13/02/2020 à 10h34

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Affaire Pilarski : la juge d’instruction et les premiers témoins se rendent sur les lieux du drame"
© Capture d'écran BFMTV

Ce mercredi, la juge d’instruction chargée de l’enquête sur la mort d’Elisa Pilarski, les premiers témoins et leurs avocats respectifs se sont rendus à l’endroit où la jeune femme avait trouvé la mort en novembre dernier.

Le « transport sur les lieux » est une procédure consistant pour les magistrats à visiter le théâtre de l’affaire qu’ils instruisent. Cela leur permet de constater de visu les caractéristiques des lieux et ainsi avoir une idée plus claire sur les circonstances dans lesquelles se sont déroulés les faits.

C’est ce que la juge d’instruction chargée d’enquêter sur le décès d’Elisa Pilarski, survenu le 16 novembre dernier, a fait le mercredi 12 février 2020, comme le rapporte L’Union. Les premiers témoins accompagnés de leurs avocats étaient également présents : Christophe Ellul, le compagnon de la victime qui avait découvert son corps, et Sébastien Van Den Berghe, maître d’équipage du Rallye de la Passion, société de chasse à courre dont des dizaines de chiens étaient actifs en forêt de Retz le jour du drame.

Des experts, le chef de la police judiciaire de Creil (60), le procureur de la République et des gendarmes prenaient aussi part à la procédure qui a duré 5 heures au cœur de la forêt domaniale axonaise.

Christophe Ellul et Sébastien Van Den Berghe ont été entendus à tour de rôle par la juge d’instruction, lui livrant chacun sa version des faits.

Pour rappel, d’après le rapport de l’autopsie effectuée sur Elisa Pilarski, sa mort avait été entraînée par des blessures associées aux morsures d’un ou plusieurs chiens. Des prélèvements ADN avaient été effectués sur Curtis, qui était à ses côtés, et les autres American Staffordshire Terrier du couple, ainsi que sur les 62 chiens de la société de vénerie. Les résultats de leurs analyses sont attendus dans le courant de ce mois de février.

Voici le reportage de BFMTV concernant le transport sur les lieux :

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

3 commentaires

Articles en relation