30 chiens sauvés d’un abattoir sud-coréen et emmenés aux Etats-Unis

Illustration : "30 chiens sauvés d’un abattoir sud-coréen et emmenés aux Etats-Unis"

Grâce aux efforts coordonnés d’une organisation de protection animale locale et d’une association américaine, 30 chiens, dont 9 chiots, ne seront pas abattus pour leur viande en Corée du Sud. Ils ont été retirés d’un abattoir et transportés de l’autre côté du Pacifique, à San Francisco, où ils sont soignés en attendant d’être adoptés.

Au début du mois, nous vous parlions de cette mamie sud-coréenne qui consacrait sa vie au sauvetage de chiens destinés à être abattus pour leur viande. Dans son pays, et malgré une interdiction datant de près de 30 ans, il existe encore des abattoirs canins pour satisfaire une demande bien présente. Parmi ces derniers, une structure d’élevage et d’abattage a récemment vu 30 de ses victimes sauvées de justesse par une organisation américaine, la Humane Society de San Diego.

21 chiens adultes et 9 chiots, tous âgés de moins de 2 ans, ont en effet pu traverser l’Océan Pacifique et entamé une toute nouvelle vie grâce aux efforts coordonnés de l’association basée en Californie et d’une autre en Corée du Sud.

Les animaux vivaient dans des conditions d’insalubrité alarmantes, dans des cages exigües et sales. Leur voyage les a conduits à San Francisco, où un refuge spécialisé les a accueillis pour les traiter durant les semaines à venir en vue de les proposer, par la suite, à l’adoption.

Les chiens sont de différentes races, allant du Golden-Retriever au Tosa, en passant par le Husky. Beaucoup d’entre eux souffrent de malnutrition et de maladies diverses. Certains ont même été victimes de mauvais traitements, d’après l’association américaine.

A lire aussi : Tout sourire, Julien Courbet présente le chien qu’il vient d’adopter et invite ses abonnés à en faire de même

6455 partages
"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire