Occlusion intestinale chez le chat

Illustration : "Occlusion intestinale"

Qu’est-ce que l’occlusion intestinale chez le chat ? Que faut-il faire lorsque cela arrive ?

De la petite boule de poils au corps étranger pouvant entraîner des lésions dans l’intestin, l’occlusion intestinale peut avoir des conséquences plus ou moins graves. Il ne faut donc jamais prendre ce genre d’incident à la légère. Le réflexe à avoir est d’emmener son chat chez le vétérinaire dès que vous assistez à l’ingestion d’un corps étranger.

Occlusion intestinale chez le chat : un problème à prendre au sérieux

Une occlusion intestinale survient lorsqu’un chat ingère un corps étranger créant un bouchon dans son intestin. Il peut s’agir d’un aliment, d’un objet ou même de boules de poils. Ces dernières se forment à mesure que le chat fait sa toilette et sont donc plus fréquentes chez les chats à poils longs, comme les Maine Coon par exemple.

On parle d’occlusion ou d’obstruction intestinale chez le chat dès lors que ce dernier n’est pas en mesure d’évacuer le corps en question en vomissant ou par le biais de son transit. L’objet est alors bloqué dans le tractus digestif et peut entraîner des conséquences pathologiques importantes, notamment une déshydratation, une accumulation de toxines et des déséquilibres en minéraux. Ce sont ces conséquences qui entraînent les symptômes qu’on peut observer en cas d’occlusion.

Quelle que soit la nature de l’objet provoquant l’occlusion intestinale, on considère cet évènement comme une urgence vétérinaire. Il est donc fortement recommandé d’emmener le chat se faire ausculter sans attendre. Ainsi, même si l’occlusion intestinale fait partie des incidents de la vie courante du chat, il faut toujours la prendre très au sérieux.

Les symptômes observés chez le chat sujet à une occlusion intestinale

Le chat est susceptible de souffrir d’une occlusion intestinale à tout moment de sa vie, quels que soient son état de santé, son sexe, son mode de vie et sa race.

Lorsque ce problème survient, le chat peut se mettre à refuser de s’alimenter. Il est également possible qu’il soit pris de vomissements. Le félin peut, par ailleurs, devenir constipé. Dans certains cas, il devient beaucoup moins actif que d’habitude, voire abattu par moments.

Le chat sujet à l’occlusion intestinale montre aussi des signes de douleur ; il se tord, se plaint, manifeste de l’inconfort lorsqu’il est manipulé au niveau de l’abdomen. D’ailleurs, une distension de l’abdomen est souvent présente chez les chats présentant une occlusion.

C’est pour cela qu’une fois chez le vétérinaire, celui-ci aura recours à la radiographie, qui lui permettra d’examiner l’intestin de l’animal et de détecter le corps étranger responsable de l’occlusion. Cet examen peut nécessiter l’ingestion d’un produit contrasté pour mieux visualiser le corps étranger.

Que faire en cas d’occlusion intestinale chez le chat ?

En fonction des caractéristiques du corps observé dans le système intestinal du chat, le vétérinaire optera pour la solution adaptée. Si l’objet bouchant l’intestin est volumineux et susceptible d’entraîner des lésions, il s’oriente vers la chirurgie. L’intervention consistera alors soit à inciser l’estomac (gastrostomie), soit à ouvrir les intestins (entérostomie) afin d’avoir accès au corps responsable de l’obstruction et le retirer en toute sécurité.

En revanche, si ce dernier est plus petit et moins dangereux, le vétérinaire prescrira un traitement médicamenteux, consistant notamment à stimuler le transit du chat pour favoriser son élimination par les selles. L’accent sera alors mis sur les sources alimentaires de fibres. Parmi les solutions laxatives figure aussi l’huile de paraffine, qui ne doit toutefois être donnée au chat que sous forme de pâte. Dans tous les cas, il vaut mieux en parler au vétérinaire avant de choisir n’importe quel soin.

L’adage « mieux vaut prévenir que guérir » est valable aussi en ce qui concerne l’occlusion intestinale chez le chat. La prévention de ce genre d’incident passe par l’aménagement du lieu de vie de l’animal en le débarrassant de tout ce qu’il est susceptible d’ingérer. Cela inclut les objets et jouets de petite taille, les éclats de bois, les fils et ficelles ou encore les décorations de fêtes.

Révision vétérinaire

Mathilde Decuyper

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Comme des milliers de propriétaires de chat, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chat !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !