Conjonctivite chez le chat

Illustration : "Conjonctivite"

La conjonctivite du chat peut avoir différentes origines. Cela va des infections bactériennes aux malformations, en passant par les corps étrangers dans l’œil. Pour traiter les symptômes, il faut donc agir sur les facteurs déclencheurs.

La conjonctivite ne fait pas que gêner la vue du chat et abîmer son œil ; cette maladie est également très désagréable pour l’animal, lui causant irritations et douleurs. Il est d’autant plus important de la traiter rapidement qu’elle peut donner lieu à des complications.

Toutes les races de chats peuvent être touchées par la conjonctivite. Cependant, les individus jeunes sont plus sensibles.

 

Conjonctivite du chat : d’où vient-elle ?

En règle générale, une maladie dont le nom comporte le suffixe « -ite » correspond à une inflammation. La conjonctivite est donc l’inflammation de la conjonctive. Cette dernière est la membrane muqueuse transparente qui recouvre l’intérieur des paupières et la partie bulbaire du blanc de l’œil, appelée sclère.

Gênante et douloureuse pour le chat, elle peut avoir de multiples causes.

Conjonctivite provoquée par un corps étranger

La présence d’un débris (végétal, patte d’insecte…) ou de poussières dans l’œil du chat entraîne une irritation, qui peut s’aggraver par une surinfection. Ce corps étranger doit être retiré.

Une maladie infectieuse

Une infection virale ou bactérienne peut également favoriser l’apparition d’une conjonctivite chez le chat. Coryza (affection féline d’origine bactérienne et/ou virale, entraînant des symptômes de syndrome grippal) et chlamydiose (infection bactérienne entraînant surtout des symptômes oculaires) font partie de ces déclencheurs potentiels.

La sécheresse oculaire

Les larmes jouent un important rôle protecteur pour l’œil. Si les glandes lacrymales n’en produisent pas suffisamment, l'œil devient vulnérable face à la moindre infection. La sécheresse oculaire se manifeste généralement par la rougeur de l’œil.

Une anomalie ou malformation de l’œil

Un chat né avec un ectropion (éversion du bord libre de la paupière) ou un entropion (enroulement du bord libre de la paupière vers la cornée) est susceptible de souffrir de conjonctivite. Dans le premier cas, la conjonctive est exposée, tandis que dans le second, c’est le contact entre les poils et l’œil qui provoque des irritations et donc l’inflammation de la conjonctive.

Un ulcère de la cornée

Atteintes virales et lésions sont susceptibles de creuser la cornée (membrane transparente recouvrant la pupille et l’iris) et donc d'y causer une inflammation. L’ulcère cornéen peut, à son tour, favoriser l’inflammation de la conjonctive, notamment lorsque le chat se gratte l’œil affecté.

Les symptômes de la conjonctivite féline

Chez un chat atteint de conjonctivite, on peut observer les symptômes suivants :

  • Un gonflement : l’inflammation de la conjonctive entraîne la formation d’un œdème qui en augmente le volume. Une sorte de bourrelet apparaît autour de la cornée sous l’effet de l’épanchement lymphatique sous-conjonctival. On appelle cela le chémosis.
  • Des blépharospasmes : ce sont des contractions répétées des muscles de la paupière, qui peut finir par se fermer.
  • L’œil rouge : les petits vaisseaux de la conjonctive oculaire se dilatent de manière excessive, d’où la coloration rouge de l’œil. On parle ici d’hyperhémie conjonctivale.
  • L’œil larmoyant : l’écoulement oculaire associé à la conjonctivite du chat peut être purulent (composé de pus ; en cas d’infection bactérienne ou d’irritation liée à un corps étranger), séreux (clair et fluide) ou muqueux (plus épais).

Traitement de la conjonctivite chez le chat

Lorsqu'un chat présentant de tels symptômes est amené en consultation, le vétérinaire va chercher, par divers examens, à déterminer l’origine de la conjonctivite du chat, mais aussi écarter les autres maladies pouvant causer des symptômes similaires.

Il s’agira donc de traiter autant la maladie à l’origine de l’inflammation de la conjonctive oculaire que ses manifestations.

Si c’est une atteinte infectieuse, le traitement sera choisi en conséquence. Il peut reposer sur un antibiotique et un antiviral. Quoiqu'il en soit, le traitement doit être prescrit par un vétérinaire. Collyre et pommade peuvent être prescrits en tant que soins locaux.

Si la conjonctivite du chat est favorisée par une sécheresse oculaire, on peut avoir recours aux larmes artificielles. Ces substituts servent à hydrater la cornée. Il faut cependant s’astreindre à les appliquer à intervalle régulier.

Si l’origine de la maladie est une malformation, une intervention chirurgicale destinée à la corriger est réalisée.

Dans tous les cas, un nettoyage régulier des yeux du chat avec une solution oculaire est indispensable. Et ce, d’ailleurs, tant à titre préventif que curatif chez les individus présentant souvent des problèmes oculaires. Attention cependant à ne pas en abuser pour éviter d’irriter les yeux de votre animal en cas de frottements répétés.

Révision vétérinaire

Alexia Loscos

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Comme des milliers de propriétaires de chat, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chat !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !