Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un garçon surpris en train de jouer quotidiennement avec un chat un peu différent des autres

Publié le 11/07/2019 à 14h48 Modifié le 12/07/2019 à 09h25

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Illustration : "Un garçon surpris en train de jouer quotidiennement avec un chat un peu différent des autres"
Photo d'illustration - © Norma Maikovich

Certains le considèrent comme effrayant, peut-être même repoussant. Pourtant, ce chat n’a qu’un œil en moins. Un jeune garçon du quartier de Norma l’a compris. Il s’arrête tous les jours devant le porche où se prélasse Ace pour lui apporter réconfort…et jouer avec lui !

A première vue, Ace peut paraître différent. Et pour cause, une infection à un œil lui a causé la perte de ce dernier. Il a été retiré. Son orbite a été cousue et il ne peut plus voir que d’un seul œil. Cela ne l’empêche pas de conserver sa joie de vivre et son côté aventurier.

Reste que, quotidiennement, il aime se prélasser sous le porche de la maison de sa maîtresse Norma Maikovich. Cette dernière a décidé d’installer une caméra de vidéosurveillance afin de surveiller son félin lorsqu’elle se trouve au travail.

« Les apparences ne sont pas tout »

Sur la bande, elle a remarqué « qu’un garçon a tendance à venir la voir presque tous les jours », passant du temps, fait remarquer à The Dodo une Norma amusée. Elle n’est pas la seule. Ace a l’air d’apprécier cette compagnie qui lui fait dire qu’il n’est pas si « effrayant » que cela. « Cela montre bien que les apparences ne sont pas tout. Voir ces images prouve que quand on leur donne la chance de vivre et d’être aimés, les animaux avec des handicaps en valent aussi la peine ! »

Ce garçon est le fils d’un voisin. Il a réussi à « faire fondre nos cœurs. Assis à la porte d’entrée, dès qu’Ace voit son ami, il se précipite pour l’accueillir », poursuit Norma, touchée par ces gestes d’affection.

A lire aussi : "Jouer avec son chat en intérieur"

Norma n’a pas hésité à dire au jeune garçon qu’il était le bienvenu dans sa maison quand il le souhaitait. Après tout, « un ami d’Ace est un de nos amis. »

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !