Touché par une maladie rare, ce chaton a trouvé le réconfort avec un chat sénior du refuge

Illustration : "Touché par une maladie rare, ce chaton a trouvé le réconfort avec un chat sénior du refuge "

Accusant un retard de croissance à cause d’une maladie rare chez les félins, un chaton fait toutefois preuve d’une remarquable détermination pour surmonter tous ses problèmes de santé. Il peut compter d’ailleurs compter sur le très précieux soutien d’un chat sénior devenu, en quelque sorte, son grand-père.

Quand Teapot a été amené au refuge Seattle Area Feline Rescue, situé à Seattle dans l’Etat de Washington (Nord-ouest des Etats-Unis), ce chaton de 6 semaines était particulièrement minuscule et vulnérable. Son poids était largement inférieur à celui qu’il devait avoir à son âge, et il souffrait de multiples problèmes de santé, rapporte Love Meow.

Il avait été sauvé de la rue par l’organisation Alley Cat Project, mais sa jeune vie de chaton errant n’expliquait pas tout. Avec ses oreilles rabattues, ses pattes courtes et déformées, mais aussi sa pneumonie et divers troubles gastriques, le petit animal était retardé dans sa croissance par quelque chose que les vétérinaires voulaient découvrir.

Ils ont donc effectué une batterie d’analyses et l’équipe de Seattle Area Feline Rescue s’est mobilisée pour l’aider à s’en sortir. Après 7 jours d’oxygénothérapie, Teapot se sentait déjà mieux. Il avait moins de difficultés à respirer et commençait à gagner du poids et des forces.

Gabi Campoy, vétérinaire bénévole à l’association, l’a accueilli chez elle. « Avec lui, cela a été le coup de foudre », a-t-elle confié à Love Meow.

Grand-père Scarecrow l’a pris sous son aile

Elle l’a présenté à son chat sénior, appelé Scarecrow. Âgé de 18 ans, ce dernier a tout de suite pris Teapot sous son aile et l’a couvert de tendresse. Le chaton, lui, était heureux de bénéficier de sa bienveillance et de sa douceur.

Une attitude qui est loin d’étonner Gabi Campoy, qui explique que tout le monde au Seattle Area Feline Rescue surnomme Scarecrow le « grand-père ».

Les résultats des analyses sont tombés : Teapot est atteint d’hypothyroïdie, une pathologie hormonale très rare chez les chats. Maintenant que le mal dont il souffre est connu, le chaton a pu commencer son traitement dans l’espoir de grandir dans de bonnes conditions et mener une vie normale.

En attendant, papi Scarecrow prend bien soin de lui.

A lire aussi : 2 chatons timides apprennent à avoir confiance en l'humain et se frayent ensemble un chemin vers le bonheur

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !