Près de 50 chats vivants en autonomie retrouvés dans une maison, pris en charge et proposés à l'adoption

Les colonies de chats sauvages sont un fléau aux États-Unis. Les associations locales mènent un combat remarquable pour leur venir en aide. Cette fois-ci, ce sont près de 50 chats qui ont été sauvés d’une maison délabrée avant d’être proposés à l’adoption.

Illustration : "Près de 50 chats vivants en autonomie retrouvés dans une maison, pris en charge et proposés à l'adoption"

Le 12 avril 2022, les associations C.A.R.E. Animal Rescue et Springfield-Greene County Animal Control se sont associées pour sauver, soigner et proposer une nouvelle vie à 50 chats sauvages. La colonie vivait dans une maison délabrée de Springfield, dans l’État de l’Illinois aux États-Unis. Plusieurs jours ont été nécessaires pour mener à bien le sauvetage.

Une capture en deux fois

Les associations ont déclaré à KY3-The place to be qu’il y avait au total 49 chats à l’intérieur de la maison. En une journée, Springfield-Greene County Animal Control en a capturé 39 avec plus ou moins de facilité. Les chats étant sauvages, il a fallu user de subterfuges.

Les associations ont donc posé quelques pièges afin de capturer en douceur les plus récalcitrants. Alex Heath de C.A.R.E. confirme : « Nous allons continuer à essayer jusqu'à ce que nous soyons en mesure de tous les faire sortir de la maison ».

Illustration de l'article : Près de 50 chats vivants en autonomie retrouvés dans une maison, pris en charge et proposés à l'adoption
Springfield-Greene County Animal Control / Facebook

Confiés à une association pour soins avant adoption

Les chats ont tous été emmenés à la clinique vétérinaire SAAF Spay Neuter Clinic qui a eu du pain sur la planche. En effet, chaque chat a été soigné, stérilisé, vacciné et identifié afin de leur assurer une longue vie en bonne santé.


SAAF Spay Neuter Clinic / Facebook

Beaucoup d’entre eux auront besoin d’un peu de temps pour être prêts à l’adoption. Leur sauvetage a été une épreuve et ils ne sont pas encore sociabilisés. Néanmoins, comme l’explique une bénévole : « Dès qu'ils commencent à s'habituer aux gens, beaucoup deviennent très doux et très affectueux ».

2 des 49 chats ont déjà trouvé un foyer pour la vie. Les autres auront très prochainement la chance de connaître le même happy-end.

A lire aussi : Bassiste du groupe de métal Megadeth, David Ellefson pleure Percy, son chat et ami depuis 16 ans

1 commentaire