L’instinct de ce chat frigorifié le pousse à choisir la bonne maison pour se réchauffer

L’hiver canadien est rude, notamment pour ceux qui n’ont pas de toit. C’était le cas de Lanslo, un chat errant tentant de survivre comme il le pouvait malgré les températures glaciales. Attiré par la chaleur d’une maison, il s’est installé sur son palier et a suscité l’intérêt de ses habitants.

Illustration : "L’instinct de ce chat frigorifié le pousse à choisir la bonne maison pour se réchauffer "

Lanslo s’est présenté à la porte d’un bénévole de Chatons Orphelins Montréal, organisme de sauvetage animalier au Canada. En le voyant, le bon Samaritain l’a invité à entrer pour se réchauffer. La boule de poils s’est montrée très affectueuse en comprenant qu’elle était tombée au bon endroit.

Selon Céline, membre de l’association, l’animal de 3 ans appartenait autrefois à une famille, mais avait fini par se retrouver dans la rue. Comme ses congénères errants, il a dû se battre pour sa survie et affronter toutes les difficultés du monde extérieur, dont le froid hivernal.

Un bon Samaritain l’a trouvé

Lanslo cherchait un peu de chaleur en traînant à proximité des maisons. Il s’est « recroquevillé en boule » sur le palier d’un habitant, lequel l’a remarqué. Il a entrouvert sa porte, proposant au félin d’entrer. Celui-ci était craintif, mentionnait Love Meow, mais bien trop glacé pour passer une minute de plus dehors. Il a donc timidement pénétré dans le logement.

Pendant que le tabby explorait les environs, son sauveteur lui a préparé un repas bien mérité. Lanslo l’a mangé volontiers, puis s’est endormi dans le coin confortable que son hôte lui avait réservé : « Il a enfin pu dormir au chaud » déclarait Céline.

Illustration de l'article : L’instinct de ce chat frigorifié le pousse à choisir la bonne maison pour se réchauffer

Chatons Orphelins Montréal / Facebook

Une vie plus paisible

Lanslo s’est réveillé plusieurs heures après dans cette maison chaleureuse, qui est devenue son foyer d’accueil. Au fil des jours, il a découvert la vie de chat d’intérieur et y a pris goût. Mieux dans ses pattes, sa belle personnalité a doucement émergé et son côté affectueux est ressorti : « C'est un ours en peluche en costume de gros chat [...] Il cherche l'attention et ronronne dès qu'on le regarde » affirmait Céline.

Cette dernière a ajouté qu’il était très chanceux d’avoir « frappé à la bonne porte » après des mois difficiles. Désormais disponible à l’adoption, il fera certainement le bonheur d’une famille aimante. En attendant, il profite du quotidien aux côtés de son sauveteur.

A lire aussi : Elle adopte un chat âgé pour lui offrir un toit avant son décès et comprend qu’il n’en avait pas encore fini avec la vie

Illustration de l'article : L’instinct de ce chat frigorifié le pousse à choisir la bonne maison pour se réchauffer

Chatons Orphelins Montréal / Facebook

1 commentaire