L'impression 3D au secours d'une chatte ayant miraculeusement survécu à une chute du 4e étage

Atlas a survécu à une chute vertigineuse, mais l’accident lui avait brisé la mâchoire. Pour la reconstruire, les vétérinaires ont eu recours à l’impression 3D. Le procédé devait leur faciliter la tâche au bloc opératoire et réduire la durée de l’intervention.

Illustration : "L'impression 3D au secours d'une chatte ayant miraculeusement survécu à une chute du 4e étage"

Alisha Pati-Alam n’oubliera jamais ce moment terrible où elle s’était penchée par la fenêtre de son appartement londonien pour voir son amie féline étendue sur le sol, 4 étages plus bas. La chatte à la robe noire et répondant au nom d’Atlas venait de faire une chute vertigineuse qui aurait pu mettre fin à son existence, rapportait WalesOnline.

Fort heureusement, la minette était toujours en vie. Elle n’était pas sortie d’affaire pour autant. Si elle respirait et avait les yeux ouverts, du sang s’écoulait de sa bouche. Alisha Pati-Alam a appelé son vétérinaire qui l’a orientée vers la clinique Wanstead Veterinary Hospital.

La chatte de 2 ans souffrait d’une fracture complexe au niveau de la mâchoire inférieure. L’os était brisé et les articulations permettant l’ouverture et la fermeture de la bouche étaient fortement endommagées. Les examens et radios ont également révélé qu’elle souffrait de lésions pulmonaires.

Illustration de l'article : L'impression 3D au secours d'une chatte ayant miraculeusement survécu à une chute du 4e étage
VetPartners

Pour reconstruire correctement la mâchoire et lui rendre sa structure originelle, les vétérinaires ont employé l’impression 3D. La technologie leur a, en effet, permis de concevoir des répliques de ladite mâchoire qui leur ont ensuite servi de guides lors de la reconstruction, qui a nécessité la pose de plaques métalliques et de vis.

Illustration de l'article : L'impression 3D au secours d'une chatte ayant miraculeusement survécu à une chute du 4e étage
VetPartners

L’équipe du Wanstead Veterinary Hospital avaient déjà recouru à l’impression 3D, mais pour corriger des membres déformés. L’utilisation de ce procédé pour traiter une fracture constituait une première pour elle.

Cela « a également réduit la durée de l'intervention chirurgicale, ce qui signifie qu'Atlas est restée au bloc opératoire pendant 2 heures au lieu de 3 », indiquait le vétérinaire John Gardner.

« Elle pourra mener une vie normale et heureuse »

Ce dernier s’est dit « vraiment satisfait du bon déroulement de l’opération d’Atlas ». La chatte a passé 4 jours en clinique, puis a pu rentrer chez elle pour poursuivre sa convalescence. D’après le Dr Gardner, elle devrait s’en remettre totalement. Elle s’alimente correctement et reprend du poids.

A lire aussi : Elle récupère un chat errant sans se douter que sa famille le cherchait depuis 5 ans

« Les plaques de métal qui ont été utilisées pour réparer sa mâchoire font que son menton est légèrement plus proéminent, mais cela ne l'affectera pas à long terme et elle pourra mener une vie normale et heureuse », assurait le vétérinaire.

Alisha Pati-Alam a tenu à remercier l’ensemble du personnel de la clinique. « Tout le monde a été formidable, a-t-elle déclaré. C’était une période vraiment inquiétante car je ne savais pas quelle serait l’issue, mais l’équipe était attentionnée et serviable ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil