Abandonné par ses anciens propriétaires, ce chat devient un employé à part entière d'une agence intérim

Publié le 20/11/2020 à 10h52

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Emotion

Une agence d’intérim havraise a recruté en CDI un… chat. L’animal, appelé Winter, s’y trouve à temps plein et prend son travail très au sérieux. Il consiste tout simplement à mener sa vie de félin et à partager sa joie de vivre avec ses collègues humains.

Ce chat s’appelle Winter, mais c’est bien de la chaleur et du soleil qu’il amène dans les locaux de l’agence d’intérim où il a été officiellement embauché.

Agnès, la responsable de ladite agence située dans le quartier Coty au Havre (76), voue une grande passion pour les chiens et les chats depuis toujours. Souhaitant adopter un félin au bureau, elle a obtenu l’aval de la direction et de ses collègues, rapporte France 3 Normandie.

Depuis, Winter vit entre ces murs et amène « beaucoup de sérénité, du bonheur », se réjouit Agnès, qui ajoute que la compagnie de l’animal constitue « un excellent antistress ».

Le chat passe son temps à jouer, à observer ce qui se passe dehors et à se promener entre les différents postes. Il a tout ce qu’il faut au sein de l’agence : des jouets, de la nourriture, une litière et même un arbre à chat.

Pour Morgane, la cadette de l’équipe qui profite de ses pauses pour amuser l’adorable chat roux, la présence de Winter « favorise la cohésion » et « apporte beaucoup de bien-être ». Le quadrupède est également très apprécié des visiteurs, les intérimaires, donc.

De plus en plus d’entreprises tolèrent, voire encouragent leurs employés à adopter des animaux sur leurs lieux de travail ou à y venir accompagnés des leurs. De nombreux bienfaits sont associés aux chiens et chats en milieu professionnel, comme la réduction du stress (point évoqué par Agnès) et l’amélioration des échanges entre les collaborateurs.

Voici le reportage de France 3 Normandie au sujet de Winter :

A lire aussi : Un Yorkshire découvre et sauve un chaton errant sous une pluie battante (Vidéo)

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation