Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Quinze lapins nains découverts en pleine forêt, abandonnés et apeurés. Une famille les prend en charge

Publié le 27/03/2019 à 08h54

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Actualités

Illustration : "Quinze lapins nains découverts en pleine forêt, abandonnés et apeurés. Une famille les prend en charge " Photo d'illustration

Une famille mosellane se promenait en forêt de la Houve, dimanche 24 mars, lorsqu’elle est tombée sur plusieurs lapins nains, visiblement abandonnés. Une amie d’une des filles du couple, ancienne éleveuse, a été appelée en urgence. Elle a pris en charge l’ensemble des rongeurs et met toute son énergie dans les soins apportés. Une plainte va être déposée à l’encontre de leur(s) ancien(s) propriétaire(s).

En Moselle, la commune de Falck est bordée par la forêt de la Houve. C’est à l’intérieur de celle-ci qu’un père et son fils se promenaient, dimanche 24 mars, lorsqu’ils sont tombés nez à nez avec une quinzaine de lapins nains. Nos confrères de L’Est Républicain, qui rapportent l’information, parlent de rongeurs « apeurés », qui s’étaient retrouvés là contre leur volonté.

Une histoire de chance

Le père contacte aussitôt son épouse, qui arrive sur place en compagnie de sa fille. La famille va alors prendre les choses en main. Elle tente de faire venir la SPA ainsi que les gendarmes. Sans succès. « Personne ne pouvait se déplacer », déplore Sabine Schmitt, la mère de famille. « Par chance, notre fille Clémence a une amie, Laurine, qui avait un élevage plus jeune. »

A lire aussi : "Les troubles digestifs chez les lapins"

Cette dernière ne se fait pas prier pour rejoindre la famille Schmitt dans la forêt, et pour attraper les 13 lapins présents. Le quatorzième, encore plus chanceux, a été retrouvé le lendemain par Laurine, qui s’était aperçu de son absence sur les photos prises et consultées la veille. « Il a eu une chance folle de ne pas être dévoré par un prédateur. Un lapin de compagnie a peu de chances de survivre dans un tel environnement », confie-t-elle au quotidien régional.

Des lapins placés « en quarantaine »

Tous les rongeurs ont pu rejoindre des clapiers présents chez le grand-père de Laurine. Cette dernière va désormais tâcher de remettre sur pattes les petites boules de poils, dont certaines souffrent de maladies de peau. « Pour l’instant, ils sont en quarantaine. On ne sait pas d’où ils viennent alors il faut prendre quelques précautions. On va déjà leur enlever les tiques, ils vont également être vermifugés, on va leur couper les griffes », explique Laurine, âgée de 18 ans, qui se dit prête à les adopter si elle ne trouvait aucune famille d’accueil.

De son côté, la famille à l’origine de la découverte va déposer plainte, considérant « lâche » et « cruel » un tel abandon. « Si on n’arrive pas à les assumer, il existe plein d’associations où les placer », lance-t-elle, en colère.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !