Maladie de Willebrand chez le chien

Illustration : "Maladie de Willebrand"

La maladie de Willebrand, appelée aussi la maladie de Von Willebrand, est une atteinte fréquente aussi bien chez l'être humain que chez les chiens. Seul un faible pourcentage des patients courent des problèmes graves. La plupart des chiens affectés vivent de façon normale, avec des saignements occasionnels. D'autres facteurs comme le stress peuvent aggraver les crises hémorragiques.

Dans ce qui va suivre, nous allons nous pencher sur une explication clinique de cette maladie, ses signes et ses traitements appropriés.

Qu'est-ce que la maladie de Willebrand?

La maladie de Willebrand est une pathologie hémorragique génétique due à une anomalie au niveau du facteur Willebrand (déficit ou dysfonctionnement). Ce facteur, appelé aussi VWF, est une protéine sanguine qui contribue à la phase initiale du processus de la coagulation normale du sang. Elle amène les plaquettes à se réunir au niveau d'une plaie pour la colmater. Le sang prend alors plus de temps à coaguler et les saignements sont prolongés.

La maladie de Willebrand est une maladie héréditaire et n'est pas contagieuse. Elle existe sous 3 formes ou types:

  • Type 1 : cette forme est la plus fréquente et la moins grave. Elle se caractérise par un manque de VWF. Sa gravité dépend de la race du chien. Elle est décrite surtout chez le Berger Allemand, le Caniche, le Dobermann, le Golden Retriever, le Manchester Terrier et le Schauzer nain.
  • Type 2: cette forme est caractérisée aussi par un déficit de VWF. Mais elle est plus grave que la première forme et ne répond pas aux traitements médicaux. Elle est décrite seulement chez le Pointer.
  • Type 3: c'est la forme la plus grave et la moins fréquente. Elle se caractérise par une absence totale de VWF. Elle est décrite chez le Berger des Shetland, Chesapeake Bay Retriever, le Drahthaar, le Petit chien hollandais de chasse au gibier d'eau et le Terrier Ecossais.

Symptômes de la maladie de Willebrand

Les symptômes cliniques sont variables et se manifestent souvent par un saignement prolongé suite à un traumatisme ou à une intervention chirurgicale. Les signes les plus courants sont :

  • Un saignement de nez ou des gencives
  • Des saignements prolongés durant les chaleurs ou après la mise bas
  • Une hémorragie quand le chiot perd ses dents de lait
  • Du sang dans les selles ou l'urine

Diagnostic et traitement

Des tests divers permettent de diagnostiquer cette maladie. Mesurer le temps de saignement n'est pas vraiment spécifique à la maladie de Willebrand, car le prolongement de l'hémorragie peut être la cause d'une autre maladie.

Le test génétique est plus indiqué. Il s'agit de prélèvement d'un échantillon de muqueuse qui doit être remis très rapidement à un laboratoire génétique. Sinon, il doit être congelé pour qu'il demeure exploitable jusqu'à ce que le laboratoire le reçoive. Ce test permet de détecter les porteurs du gène déficient responsable de la maladie.

Cette maladie est incurable, mais elle peut se gérer. Vous devez juste appliquer les conseils de votre vétérinaire. Vous devez, par exemple, éviter à votre chien des substances telles que l'aspirine.

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !