Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Pour quelle raison l'Egypte exporte-t-elle des chiens errants ?

Publié le 29/11/2018 à 16h23

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Pour quelle raison l'Egypte exporte-t-elle des chiens errants ?" Photo d'illustration

Le ministère égyptien de l'Agriculture a récemment annoncé que l'exportation de milliers de chiens et chats errants avait débuté. Vers quels pays et pour quelle raison ? Pas de réponse claire à ce sujet. En revanche, une députée avait évoqué la piste coréenne, ce qui fait craindre le pire aux militants et associations de protection animale.

Comme le rapporte le site Oh My Mag !, l'Égypte a commencé à transférer des milliers d'animaux errants à l'étranger. L'Autorité générale des services vétérinaires (GAVS), qui relève du ministère égyptien de l'Agriculture, a annoncé que des licences d'exportation pour 2400 chats et 1700 chiens avaient été émises en septembre dernier.

D'après Hamed Abdeldayem, porte-parole dudit ministère, les chiens et les chats en question ont été recueillis dans la rue, examinés par l'Institut de santé animale, vaccinés puis exportés.

A lire aussi : "Choisir son vétérinaire"

Exportés vers où ? Une proposition formulée par une députée le 9 octobre fournit une piste des plus inquiétantes. Elle avait, en effet, suggéré aux autorités de rassembler les chiens et chats errants dans le désert et de les envoyer en Corée du Sud. L'élue pensait ainsi avoir trouvé le moyen de résoudre le problème des animaux errants.

Parmi les défenseurs des droits des animaux, des voix se sont élevées contre cette initiative, ainsi que contre les mesures prises par le ministère de l'Agriculture.

La destination évoquée, la Corée du Sud en l'occurrence, les préoccupe particulièrement, sachant que la viande canine y est encore consommée de nos jours. Il convient toutefois de noter que de réels efforts sont faits dans la péninsule coréenne pour lutter contre cette pratique. On pense notamment à la fermeture d'un grand abattoir survenue récemment à Seongnam, près de Séoul.

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

6 commentaires