Menacés d'extinction, les loups roux comptent désormais 10 têtes de plus après une naissance en captivité

C’est au nord de l’état de New York, au sanctuaire du loup, que deux louves ont mis au monde dix petits louveteaux. En quelques semaines, cette nouvelle a attiré de nombreux visiteurs.

Illustration : "Menacés d'extinction, les loups roux comptent désormais 10 têtes de plus après une naissance en captivité"

Ces dix petits bébés loups roux sont donc nés au Centre de Conservation des Loups (WCC). Les mamans, Charlotte (loup roux F2121) et Véronica (loup roux F1858) se portent très bien et redonnent de l’espoir pour l'espèce en voie de disparition.

Illustration de l'article : Menacés d'extinction, les loups roux comptent désormais 10 têtes de plus après une naissance en captivité

En effet, à l’état sauvage, le loup roux n’existe pratiquement plus. En 1980, ils ont même été déclarés comme étant une espèce éteinte. Mais de nombreux efforts ont été faits pour réintégrer les loups roux captifs, dans la nature, cela afin de permettre l’accroissement de la population.

En 2014, 130 individus ont été comptabilisés à l’état sauvage. Aujourd’hui, les autorités pensent qu’il y en a moins de 30.

D’après Wikipedia, cette espèce est en danger critique depuis 1996. Il s’agirait même de l’espèce de loups la plus rare au monde et l’une des cinq les plus menacées.

L’Homme est responsable de l’extinction des loups roux dans la nature. La chasse et les constructions d’habitats ont eu raison de ces canidés. Après des années d’efforts pour permettre leur réintégration, les services de pêche et de chasse ont eux, limité les efforts pour les protéger.

Illustration de l'article : Menacés d'extinction, les loups roux comptent désormais 10 têtes de plus après une naissance en captivité

Une déclaration de l'USFSW a été publiée, concernant leur la réintégration des loups roux dans la nature. Ils affirment que leurs ambitions ont sûrement été trop optimistes. Mais les défenseurs de la faune pensent que cela était vain dès le départ.

« Ce sont les actions ou inactions de l’USFWS, qui ont entraîné les conséquences actuelles. Après 2014, l’USFWS a cessé de réintroduire les loups roux nés en captivité dans la nature. Cela a littéralement été à l’encontre du plan de gestion d’adaptation du loup roux. Mais cela était aussi compréhensif, car des permis de tuer étaient alors délivrés aux propriétaires de terres privées pour se protéger des coyotes et ils ne sont pas capables de faire la différence… » déclare Maggie Howell, directrice exécutive du COE.

Pour l’heure, nul ne sait ce qu’il adviendra de l’espèce des loups roux. Mais ce qui est sûr, c’est que les 10 louveteaux resteront à la charge du COE.

Des webcams filment en direct les bébés loups roux. Ainsi, n’importe qui dans le monde peut les voir évoluer et grandir ! Cela permet également de voir à quel point les louves sont de bonnes mères aimantes. En effet, la caméra a permis de capturer un moment tendre : Charlotte semble « embrasser » son compagnon Jack, juste après la naissance de ses petits.

Même si la joie est grande après cette naissance inespérée, il est tout de même triste de constater que ces loups ne connaîtront jamais la vie sauvage. La seule sécurité pour eux, reste la captivité.

« Même si ces louveteaux sont adorables, et que leur naissance est totalement inestimable pour le bien de l’espèce, l’USFWS se doit de renouveler son engagement pour préserver les loups roux. Au-delà du fait qu’ils sont mignons, ces louveteaux représentent un dur labeur pour sauver une espère au bord de l’extinction. Notre objectif est d’utiliser des moments de buzz comme celui-ci, afin de sensibiliser le public sur la protection de ces animaux. » ajoute Howell.

Illustration de l'article : Menacés d'extinction, les loups roux comptent désormais 10 têtes de plus après une naissance en captivité

Vous aussi, vous pouvez contribuer à sauver l'espèce.

A lire aussi : Une chienne souffrant d'obésité morbide devient source d'inspiration par sa volonté de remonter la pente

Si vous vous sentez concernés par la survie de l’espèce, vous pouvez faire un don au Centre de Conservation du Loup. Vous pouvez également faire des demandes aux états concernés pour que des aides soient allouées à la préservation des loups roux.

Illustration de l'article : Menacés d'extinction, les loups roux comptent désormais 10 têtes de plus après une naissance en captivité

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil