Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Sur Snapchat, elle se filme tout en maltraitant son chat, la Police Nationale mène l'enquête !

Publié le 14/08/2019 à 09h32

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Sur Snapchat, elle se filme tout en maltraitant son chat, la Police Nationale mène l'enquête !"
Photo d'illustration

La plateforme Pharos, de la police nationale, a été saisie pour enquêter sur une vidéo tournée et diffusée sur SnapChat, dans laquelle on peut voir des chatons subir la maltraitance d’une jeune fille. Des investigations sont en cours assurent les forces de l’ordre sur Twitter.

Une vidéo à ne pas voir. A ne pas montrer. Elle a fait l’objet de nombreux signalements. Dessus, on y voit un nouveau cas de maltraitance animale. Une jeune fille qui s’amuse à mettre un chaton dans l’eau avant de le lancer en l’air, et de le voir atterrir brutalement. Puis, dans une autre vidéo, cette même jeune fille s’amuse à faire tourner le chaton en l’air.

Les internautes ont été nombreux à dénoncer ces faits. De quoi faire réagir la police nationale, qui annonce que « les enquêteurs de la plateforme Pharos (Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements) ont été saisis. Des investigations sont en cours pour retrouver les auteurs des faits. »

Ne pas partager ces vidéos !

L’objectif est de retrouver la personne visible sur la vidéo, ainsi que celle qui a pu la filmer. Ce n’est pas la première fois, cette année, que la plateforme enquête sur un cas de maltraitance avec pour objet les chats.

A lire aussi : "Tous les soirs, cette chienne se présente devant un fast-food, sachant qu’on l’y accueillera généreusement"

En mai dernier, les forces de police avaient lancé des investigations dans le cadre d’une autre affaire. Elles tiennent à rappeler que « la personne qui exerce des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, encourt deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. » Elle invite surtout à ne plus partager ces vidéos de maltraitance, mais simplement à les dénoncer !

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Chris Animals a écrit : 15/08/19

    La Police peut rappeler ce que risquent les auteurs de maltraitance animale, CETTE PEINE N EST JAMAIS APPLIQUEE COMPLETEMENT. JUSTE UNE PETITE AMENDE ! Ex du tueur du petit jack avec une batte de base ball : 350€ d'amende et 6 mois de prison avec sursis.UNE MASCARADE DE JUSTICE; Ne nous étonnons pas ensuite que les actes de maltraitance soient de plus en plus nombreux ; l'utilisation des réseaux sociaux incitant les détraquées à se filmer pour faire le buzz. Ce monde devient complètement fou ... Souhaitons que cette tortionnaire de chaton soit retrouvée ET SEVEREMENT CONDAMNEE (peut etre en rêve ?)

     Répondre  Signaler


Articles en relation