Borréliose chez le chat

Illustration : "Borréliose féline"

Maladie infectieuse rare aux conséquences pouvant être très sérieuses pour le chat, la borréliose féline est transmises par les tiques. Comment la déceler, la traiter et la prévenir ?

La borréliose féline est également connue sous l’appellation "maladie de Lyme". Si elle est plus souvent rencontrée chez le chien, elle peut aussi sévir parmi les chats et leur causer bien des souffrances. La prévention, consistant principalement à empêcher les tiques d'infester l’animal, est le moyen le plus efficace pour lutter contre la borréliose féline.

Borréliose féline ou maladie de Lyme : gare aux morsures de tiques !

Plusieurs types de parasites externes sont susceptibles de s’inviter sur le corps du chat, mais la tique est la seule responsable de la borréliose féline. Cet acarien sévit surtout dès le début du printemps et jusqu’à la fin de l’été. Il se tient à l’affût aux sommets des herbes ou sur différents supports qu’il peut trouver en forêt ou même dans le jardin.

Dès qu’un hôte potentiel est à sa portée, la tique s’accroche à sa peau pour mordre et se nourrir de son sang. C’est lors de son repas sanguin que la tique injecte sa salive, contenant des bactéries, dans le sang de l’animal. La bactérie Borrelia burgdorferi est l’agent responsable de la maladie de Lyme.

La tique n’a besoin que de 24 heures pour contaminer un chat par la maladie de Lyme. D’où la nécessité de retirer le parasite le plus rapidement possible.

Symptômes et diagnostic de la borréliose chez le chat

Il n’existe pas de prédisposition raciale concernant la borréliose féline, les chats les plus exposés sont ceux ayant accès à l’extérieur, d’autant plus si une forêt est proche.

Une fois la maladie de Lyme en place, elle provoque chez le chat de la fièvre et une perte d’appétit. L’animal a également tendance à devenir léthargique, il manque d’énergie. Il peut montrer des signes de douleur au niveau de l’articulation la plus proche de la zone piquée qui peut, dans les cas les plus graves, être paralysée. Des signes d’inflammation sont également présents, comme de la rougeur, chaleur et gonflement au point de morsure. 

La pathologie est susceptible d’évoluer jusqu’à l’atteinte grave de cœur, des reins ou d’autres organes vitaux du chat, qui peut alors en mourir.

Deux aspects compliquent le diagnostic de la borréliose féline. D’une part, les symptômes qui lui sont associés ne se déclarent généralement que 3 mois environ après la morsure. D’autre part, la plupart des signes d’atteinte de borréliose sont non spécifiques et peuvent donc être confondus avec des manifestations d’autres maladies.

Pour effectuer son diagnostic de manière précise, le vétérinaire demande une analyse sanguine permettant d’établir un bilan sérologique.

Traitement et prévention de la maladie de Lyme

Si le vétérinaire confirme la borréliose féline, le traitement généralement prescrit s’appuie sur des antibiotiques. On cherchera également à traiter les symptômes articulaires en recourant à des médicaments antalgiques et anti inflammatoires. La durée du traitement est en général de 4 semaines. Certains symptômes, comme les douleurs articulaires, peuvent cependant persister même après l’éradication de la bactérie.

Le meilleur rempart contre la borréliose féline demeure la prévention. Il est essentiel de faire en sorte que le chat soit protégé efficacement contre les tiques, vecteurs de cette maladie.

L’application régulière d’antiparasitaires externes, sous forme de pipettes spot on à déposer entre les poils de la nuque, de comprimés ou de collier, est fortement recommandée afin de protéger son animal des principaux parasites externes. Les antiparasitaires n’empêchent pas les tiques de s’accrocher à l’animal mais permettent de les tuer lors de leur premier repas sanguin. En effet, la tique meurt en buvant le sang de l’animal contenant le produit antiparasitaire et n’a ainsi pas le temps de libérer sa salive.

Un autre réflexe important à adopter est de vérifier systématiquement la peau et le pelage du chat régulièrement, idéalement après chaque sortie lorsque le chat habite en campagne ou près d’une forêt, afin de détecter d’éventuelles tiques. Si l’un de ces acariens est découvert, il est nécessaire de le retirer au plus vite à l’aide d’un tire-tique. Ce dernier doit être appliqué au ras de la peau de l’animal et tourné jusqu’au décrochage de la tique. 

Révision vétérinaire

Florine HACHE

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Faites comme Gabriel D. de Nîmes, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Sphynx Mady, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !