Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Le déclin de la population féline sur cette île aux chats japonaise enfin expliqué ?

Publié le 14/08/2019 à 10h32

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Le déclin de la population féline sur cette île aux chats japonaise enfin expliqué ?" Photo d'illustration

Depuis 2014, les effectifs de chats sur l’île d’Umashima, pourtant connue pour sa forte population féline, ont été divisés par 3. Une baisse aussi spectaculaire qu’inquiétante, et dont les raisons ont été récemment découvertes par plusieurs médias locaux et internationaux.

Umashima, située dans l’ouest du Japon, fait partie de ces fameuses « îles aux chats » que compte l’archipel. En 2014, on y recensait 3 fois plus de félins (90 au total) que d’habitants humains. On peut d’ailleurs se rendre compte de l’omniprésence des chats sur cette île à travers les quelques prises d’image à 360° disponibles sur Google Street View, comme ici (zone portuaire d’Umashima) :

Aujourd’hui néanmoins, le constat est bien différent ; cette population a très fortement décliné. Au dernier décompte, on a, en effet, fait état de la présence d’une trentaine de chats seulement.

Recevez les actualités de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Cette baisse spectaculaire de la population féline de l’île d’Umashima a suscité une grande inquiétude, notamment auprès d’associations de protection animale telles que Doubutukikin. Son directeur, Kunihisa Sagami, a fait part de sa préoccupation au site japonais en langue anglaise anglaise The Mainichi. Il a même dit suspecter des actes de cruauté, car la campagne de stérilisation, lancée par les autorités en 2014 et ayant concerné 79 chats vivant sur ladite île, n’explique pas à elle seule ce phénomène.

A lire aussi : "La Leucose féline"

Des découvertes faisant penser à des tentatives d’empoisonnement corroborent cette thèse. Tout d’abord en septembre 2017, quand 5 chats ont manifesté des symptômes d’intoxication dans un périmètre assez restreint autour du port d’Umashima. Puis, plus récemment, au mois de mai 2019, lorsque des récipients contenant du poisson recouvert d’une substance bleue suspecte ont été repérés en divers endroits sur l’île. Un agriculteur local aurait reconnu avoir disposé des préparations analogues, non pas pour s’en prendre aux chats, mais pour se débarrasser des corbeaux convoitant les pommes de terre qu’il cultive.

Ces poissons empoisonnés seraient-ils à l’origine de la disparition de nombreux félins à Umashima ? Pour le moment, rien ne le confirme de manière catégorique, mais c’est une piste que les associations prennent très au sérieux.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Neko, mon jeune chat percuté par une voiture, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chat à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Roxane, Villejuif)

Si vous aimez votre chat, faites comme Roxane, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !