Ému par la situation de ces hérissons orphelins, ce chat les adopte et les nourrit comme ses propres chatons !

Publié le 28/10/2020 à 07h51

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Emotion

Illustration : "Ému par la situation de ces hérissons orphelins, ce chat les adopte et les nourrit comme ses propres chatons ! " © RT / YouTube

Ce ne sont pas des chatons, mais Masya les a traités exactement comme s’il s’agissait de ses propres petits. Cette chatte vivant dans un zoo russe a, en effet, adopté et allaité toute une portée de bébés hérissons orphelins.

Rapportée par le site Pet Buzz, l’histoire s’est passée en 2017 en Russie, mais elle est si admirable qu’elle mérite qu’on y revienne.

A cette époque-là, une femelle hérisson avait perdu la vie dans un accident. Elle avait mis bas quelque temps plus tôt, et ses 8 petits étaient désormais livrés à eux-mêmes. Sans aide, ils n’auraient assurément pas survécu, car ils devaient encore se nourrir de lait maternel et n’avaient personne pour les protéger.

Heureusement, les jeunes érinacéidés ont été découverts à temps et recueillis. Ils ont été confiés au personnel du zoo Sadgorod, situé à Vladivostok dans le sud-est de la Russie. C’est là que vit Masya, une chatte qui avait récemment donné naissance à des chatons. Elle avait encore du lait à offrir.

Les 8 bébés hérissons ont donc été présentés à Masya. Nul ne pouvait prédire la réaction de la chatte, mais cette dernière a accueilli les petits mammifères à pattes ouvertes. Son instinct maternel l’a amenée à les prendre en charge comme s’ils étaient ses propres chatons.

Elle les a réconfortés, protégés et même allaités. C’est d’ailleurs ce dont on peut se rendre compte en découvrant la vidéo ci-dessous, postée par la chaîne YouTube de RT :

A lire aussi : Une famille découvre la joie de retrouver son chat à 160 kilomètres du domicile et disparu depuis 2 ans

Comme on peut le voir sur ces images, les petits hérissons prennent toutes leurs aises aux côtés de la chatte, devenue leur mère de substitution. L’un d’eux se hasarde même à lui mordiller l’oreille, mais Masya le rappelle gentiment à l’ordre. C’est aussi cela la socialisation.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

Articles en relation