Le nombre de hamsters et lapins abandonnés en augmentation pendant l'été, la SNPA tire la sonnette d'alarme !

Publié le 24/08/2020 à 16h08

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Actualités

Une association basée en Normandie dénonce les abandons en masse de rongeurs et de lagomorphes qui ont lieu en Seine-Maritime durant l’été.

Les organisations de protection animale dénoncent régulièrement la hausse des abandons de chiens et de chats. Hélas, cette triste tendance ne concerne pas que ces derniers. D’autres animaux de compagnie en souffrent aussi, notamment les lapins, les hamsters et les cochons d’Inde. La Société normande de protection des animaux (SNPA) s’en inquiète et tire la sonnette d’alarme, rapporte France Bleu.

Un phénomène qui s’accentue durant l’été, comme le constate en Seine-et-Marne l’association, dont le refuge est à Rouen. La présidente de la SNPA, Cécile Royer-Martin, évoque effectivement des cas de rongeurs et de lagomorphes « abandonnés en pleine forêt, enfermés dans des cages et s’il n’y a pas de personnes qui se promènent et qui les voient, ce sont des animaux qui vont mourir à petit feu. »

Une situation « dramatique » et « une horreur », comme celle des 37 cochons d’Inde retrouvés dans des cartons en pleine rue, début août. Mme Royer-Martin parle aussi de leurs 4 congénères abandonnés pendant le confinement. Leur propriétaire avait décidé de les laisser dans le jardin de sa voisine, qui en a pris soin et alerté la SNPA.

Il y a 2 semaines, l’association exprimait son ras-le-bol sur Facebook, postant des photos de lapines gestantes livrées à elles-mêmes, et dont les petits ont vu le jour dans son refuge.

Pour la responsable de la Société normande de protection animale, il est grand temps que les gens changent de comportement, réfléchissent davantage avant d’adopter ou d’acheter. Elle souhaite également que, dans les lieux où ces animaux sont vendus, on informe mieux les acheteurs sur les besoins de leurs futurs compagnons. Elle regrette, par exemple, que les vendeurs « ne disent pas forcément qu’un lapin doit avoir un territoire relativement important » et qu’il « n’a jamais été fait pour vivre dans une cage. »

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation