Les maladies courantes du lézard

Illustration : "Les maladies courantes du lézard"

Un lézard peut vivre de 7 à plus de 30 ans pour certaines espèces détenues en captivité. Durant leur plus ou moins longue vie, ils peuvent être amenés à rencontrer certaines maladies, des plus courantes aux plus rares. Les plus communes doivent être connues pour être combattues lorsqu’elles peuvent l’être. Voici nos recommandations et nos conseils pour éviter de voir votre animal souffrir voire décéder précocement.

Votre lézard présente un métabolisme assez lent. De fait, le temps d’incubation de ses potentielles maladies est relativement long. La phase de rétablissement s'effectue également sur une durée étendue. La majorité des maladies contractée est issue de notre façon de procéder avec notre reptile : mauvaise alimentation, mauvaises conditions de vie, manque de luminosité, carences en vitamines

La plupart du temps, il est difficile de percevoir les signes de maladie chez un lézard. Néanmoins, vous devez être attentif(ve) à tout changement de comportement, à des bains prolongés dans leur gamelle d’eau, à une forme d’obésité soudaine ou à des écailles abimées.

Les brûlures

Votre reptile peut être en contact direct avec la source de chaleur comme un tapis chauffant ou une lampe positionnée trop proche de lui. Certaines brûlures sont superficielles et ne touchent que l’épiderme de votre protégé. D’autres sont plus profondes et occasionnent des pertes d’écailles, voire la destruction de l’épiderme et la nécrose de certains tissus.

Votre vétérinaire devra être consulté dans tous les cas pour administrer à votre lézard des fluides par intraveineuse. En effet, une brûlure occasionne une perte de liquide chez votre lézard. Ce dernier sera bandé aux endroits touchés. Les brûlures les plus graves nécessitent la mise en place d’un traitement médicamenteux pour éviter toute infection.

Abrasion du rostre de la face

Les lézards particulièrement actifs se heurtent parfois à leur terrarium ou à ses équipements. De fait, ils peuvent présenter une légère abrasion de leur rostre (prolongement de la tête, à la jointure des 2 lèvres). Si la plaie n’est pas rapidement soignée, elle peut entraîner des infections, des abcès. Cela empêche votre reptile de se nourrir correctement. Il peut alors souffrir de malnutrition et donc de carences.

Les abcès

Les griffures provoquées par des proies vivantes (à ne jamais donner) se transforment parfois en abcès. Sans traitement rapide, ils engendrent une septicémie et une mort rapide. Le traitement est chirurgical le plus souvent, afin d’enlever l’ensemble des tissus atteints. Puis, votre reptile recevra un traitement médicamenteux pour prévenir les infections.

Une mue imparfaite

Lorsque votre lézard présente des troubles de la mue, c’est qu’il est détenu dans des conditions de captivité insatisfaisantes (taux d’humidité insuffisant, mauvais ensoleillement, malnutrition). Les problèmes de mue entraînent des infections bactériennes assez graves. Ils touchent parfois les yeux de votre reptile. Dans tous les cas, vous devez consulter votre vétérinaire le plus rapidement possible, car les bactéries peuvent nécroser certains tissus et entraîner par la suite une amputation des zones concernées.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L’hypothermie

La température de votre lézard varie en fonction de la température extérieure. Ainsi, si la température générale de son terrarium est trop basse, votre reptile peut souffrir d’hypothermie. Cela engendre un affaiblissement général du système immunitaire.

Obstruction du tube digestif

En ingérant le substrat de son terrarium, votre lézard peut favoriser le développement une occlusion intestinale. Pour limiter ce risque, le sable fin est recommandé. En cas d'occlusion, votre lézard ne se nourrira plus, restera prostré et pourrait régurgiter certains aliments donnés. Il vous faudra consulter en urgence. Le vétérinaire effectuera des examens complémentaires comme un scanner ou une radiographie.

Une stomatite

La stomatite est une maladie fréquente chez le lézard. La cavité buccale est enflammée à cause de bactéries. Le stress est souvent le déclencheur de ce problème. Il est lié à des conditions de captivité guère satisfaisantes pour votre reptile. Si la stomatite est ulcéreuse, elle peut déboucher sur une septicémie mortelle pour votre lézard. Votre vétérinaire prescrira un traitement antibiotique et interviendra également chirurgicalement. Une crème antiseptique sera à appliquer.

Les maladies parasitaires

Votre lézard peut souffrir d'une infection liée à des parasites comme les protozoaires ou les métazoaires. Le parasite n’est pas toujours signe de maladie. Mais si votre animal est stressé ou détenu dans de mauvaises conditions, il peut développer des pathologies liées aux parasites.

Affections respiratoires

Au cours de sa vie, votre reptile peut développer des pneumonies et des rhinites d’origine bactérienne. Encore une fois, ces 2 maladies sont la conséquence de mauvaises conditions de détention de votre lézard. Durant son incubation, votre lézard présentera des écoulements nasaux qui peuvent être purulents.

Vous devez consulter en urgence car les pneumonies bactériennes sont très agressives.

Les calculs vésicaux

Ils sont assez fréquents chez certaines espèces en cas de malnutrition ou de déshydratation. Dans ce cas, votre lézard présentera une léthargie importante, sera anorexique et pourrait être constipé. Votre vétérinaire se basera sur une radiographie pour confirmer ces calculs qu’il enlèvera par la suite.

A lire aussi : Faire garder son lézard

Ostéofibrose nutritionnelle

C’est souvent le cas chez les jeunes lézards gardés en captivité et qui manquent de calcium dans leur alimentation. Les os ne sont pas assez solides, cela occasionne des fractures multiples. Il convient de réadapter le régime alimentaire de votre lézard en y incluant davantage de calcium. Le traitement est assez long et parfois inefficace chez certains lézards ayant développé une scoliose assez jeune.

La diarrhée

Votre lézard peut présenter une diarrhée s’il a ingéré un aliment avarié, en trop grande quantité, ou en cas de changement brutal de la température dans son terrarium. Le stress peut aussi jouer un rôle. Les diarrhées peuvent être d'origine bactérienne, virale ou parasitaire. Dans ce dernier car, pensez à vermifuger votre reptile. Dans les autres, un traitement rapide doit lui être administré. Votre vétérinaire devra également réhydrater l’animal.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !
  • Image de profil