Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Comment réagir face à un chien qui mord ?

Chaque chien peut être amené à mordre, mais ce n'est pas systématique. Peu importe sa race, son sexe, son âge et son passé. Plusieurs facteurs expliquent un passage à l’acte de votre chien. Pourquoi en arrive-t-il là ? Devient-il pour autant dangereux ? Comment doit-on réagir ? Autant de questions auxquelles nous apportons des réponses.

Parce qu’un chien qui montre les crocs, cela n’a jamais rien de rassurant et qu’une morsure, même très brève, peut être très grave, il n’est jamais évident de connaître la bonne attitude à adopter lorsqu’un tel incident survient. Il est toutefois essentiel de faire en sorte que cela ne se reproduise pas, d’abord pour éviter d’autres blessures, mais aussi et surtout pour le bien du chien lui-même. Qu’avez-vous fait pour que votre compagnon en arrive là ? Est-ce de votre unique faute ? Ce comportement bien évidemment inquiétant vous alerte. Vous ne savez pas vraiment comment réagir.

Ecartons tout de suite le cas du chiot. Lorsque votre chiot s’amuse, joue, il peut lui arriver de vous mordiller. Au même titre qu’il peut mordre d’autres chiens. Lui ne considère pas cela comme de la méchanceté. Il sera alors important de ne pas le punir en contrepartie. Vous devez pousser un petit cri afin de lui faire comprendre qu’il dépasse les limites. Le frapper n’aura que pour effet de développer un sentiment d’agression chez lui. Il pourrait, alors, devenir dangereux en grandissant.

Comprendre la morsure

Mordre fait partie des mouvements instinctifs et naturels du chien. Dans une meute, seul le chef s'offre le droit de mordre les autres chiens. Cet acte n’a rien d’anormal ; il n’est que l’expression d’un mal-être à un moment donné. Il faut, en effet, tenter de mieux comprendre la morsure des chiens pour pouvoir faire en sorte qu’elle ne se reproduise plus.

Un chien qui mord n’est pas forcément plus méchant ou plus agressif que les autres. La morsure n’est, en fait, que son ultime recours dans une situation de danger ou d’inconfort. Nos amis à 4 pattes préfèrent souvent éviter ce qui les menace ou les embarrasse. Ce n’est que lorsqu’ils n’ont plus d’autre moyen de s’en défaire qu’ils passent à l’acte.

Il peut parfois s’agir de morsures-réflexes. Elles surviennent suite à un geste maladroit : piétiner sa queue, tirer sur son oreille, etc. Souvent, ce sont des enfants qui commettent ces maladresses et sont mordus en conséquence.

Décrypter le langage corporel d'un chien qui va mordre

Mordre n’est pas forcément synonyme de méchanceté. Un chien en arrive à mordre un autre chien ou un humain pour de multiples raisons. Le fait de mordre découle d’une conduite agressive qui se décompose en plusieurs étapes :

  • La simple menace. Votre chien grogne. Ses babines se retroussent. Les poils se dressent. La situation ne lui plaît pas et il le fait comprendre. Son objectif est de faire suffisamment peur pour ne pas passer à l’acte de mordre en lui-même.
  • Le passage à l’acte. Votre chien considère que la simple menace n’a pas suffi. Pour se faire comprendre et renforcer son autorité, il en arrive à mordre.
  • Le signe d’apaisement. Votre chien vient voir son « adversaire » blessé pour lui faire signe que les choses sont terminées.

Cette situation délicate émane de multiples causes.

La morsure peut être plus ou moins longue. En fait, elle dépend de la réaction de l’adversaire. Souvent, si celui-ci recule, le chien retire rapidement sa prise et s’en va à son tour. S’il résiste, l’animal peut maintenir sa prise, mais ce n’est pas une généralité. Beaucoup de facteurs entrent en compte dans la nature de la morsure : situation, éducation du chien, éventuels traumatismes passés…

Les conséquences de la morsure sont, elles aussi, très variables. Les plaies peuvent être superficielles et ne nécessiter que des soins de base, comme elles peuvent être extrêmement douloureuses et profondes, nécessitant une intervention chirurgicale d’urgence.

A lire aussi : "Empêcher son chien de mordre"

Les facteurs favorisant le passage à l’acte

  • Votre chien veut simplement jouer. C’est le cas le moins grave et le plus facile à traiter. Il est excité et le manifeste à sa manière. La queue qui bouge, il sautille partout et en arrive à vous mordre. On se rapproche du comportement d’un chiot lorsqu’il mordille. Ici, vous devez stopper immédiatement tout jeu, lui montrer que vous avez mal même si ce n'est pas le cas et ignorez ensuite votre chien pendant quelques minutes.
  • Votre chien se fait vieux et commence à avoir quelques douleurs articulaires. Un mauvais geste d’un enfant à son encontre peut réveiller cette douleur et engendrer une morsure. Un passage sur la zone douloureuse lors d’un toilettage peut également causer cette réaction naturelle chez votre chien, qui cherche avant tout à vous montrer où il souffre.
  • Votre chien se sent agressé. Il va répondre par l’attaque. Il ne faut pas le chercher. Votre chien souffre et le mieux est de le laisser de son côté le temps qu'il se calme. Puis, allez le rassurer.
  • Votre chien mord par peur. Il devient incontrôlable et cela peut être très dangereux pour l’individu ou le chien se trouvant en face de lui. Il s’agit de l’agression la plus fréquente mais peut-être la moins facile à stopper. Il faut tenter d’attirer votre chien vers vous et non d’aller le chercher. Vous devez mettre une certaine distance entre l’objet de sa peur et lui.
  • Un manque de socialisation. Un chien est d’ordinaire un animal social. Un bouleversement dans sa vie entraînant l’absence d’une clarification sur sa place dans celle-ci peut entraîner chez lui une sorte de peur. Pour montrer sa présence, il n’hésitera pas à mordre s’il en a l’occasion. Le facteur social se retrouve également quand votre chien en vient à mordre un cycliste en mouvement, ou un joggeur. Lié à son éducation, il s’agit aussi de l’instinct de prédation de votre chien, qui prend donc le dessus.
  • L’agression redirigée. Votre chien ne peut mordre la cause, l’origine de son malaise. Il va donc s’en prendre à un tiers qui se trouve à proximité.
  • L’agression instrumentalisée. Celle-ci est un cas à part puisque nous avons affaire à un chien qui évolue dans un environnement perpétuellement stressant. Il a été formé pour mordre afin de se faire entendre. Il ne prend donc plus la peine de menacer. Il passe à l’acte directement.

Que faire quand elle survient ?

Comme il vaut toujours mieux prévenir que guérir, il est recommandé d’agir de manière à éviter que les morsures ne surviennent ou se reproduisent.

Il n’est pas rare qu’une morsure soit l’expression de la remise en cause du statut hiérarchique du chien au sein de sa meute qu’est la famille. Il convient donc de se repositionner en tant que chef, non pas en violentant l’animal, mais en imposant votre leadership par des ordres tels que les « assis » ou « couché », assortis de récompenses (friandises, caresses…) lorsqu’ils sont exécutés. Le renforcement positif donne toujours de meilleurs résultats. C’est un travail de longue haleine qui nécessite beaucoup de temps pour que le chien réintègre son statut et soit réconforté face au positionnement de son maître.

Par ailleurs, l’on a de plus grandes chances d’éviter les prochaines morsures en respectant davantage le chien quand il émet les signaux évoqués plus haut. S’il devient agressif quand on touche à sa gamelle, l’accule dans un coin, le caresse sur la tête ou le tire de son sommeil, il faut tout simplement s’abstenir de le refaire. Chaque situation susceptible de l’embêter est à éviter.

Lorsque les morsures deviennent répétitives et l’attitude du chien toujours agressive, l’aide d’un éducateur / comportementaliste canin s’impose. Il procédera alors à une rééducation. Un chien qui mord n'est pas condamné, comme beaucoup peuvent le penser. Au contraire, le chien mordeur peut être rééduqué. Il décryptera alors le comportement de votre chien et cherchera à cibler l'origine de son agressivité. Il appliquera la méthode la plus appropriée au problème pour lui redonner confiance.

0 partage

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !