Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les aliments dangereux pour le lapin

Votre lapin doit éviter d’avaler de nombreux aliments. Ces derniers peuvent être dangereux pour sa santé, voire complètement toxiques. Ils peuvent ainsi être les deux à la fois et mener, parfois, votre lapin jusqu’au décès. Nous vous proposons de retrouver une liste d’aliments interdits pour votre lapin.

Un peu de pain ou des biscuits ? Cela ne peut pas faire de mal à votre lapin. Au contraire, ce sont des aliments à proscrire du régime alimentaire très strict que doit suivre votre lapin. Cela aura pour effet, dans le meilleur des cas, d’abimer légèrement sa flore intestinale. Dans le pire, il pourrait mourir.

  • Plusieurs aliments humains ne sont pas bons pour votre lapin. Vous devrez oublier toute sucrerie comme les bonbons ou même les gâteaux de toute sorte. Il ne doit jamais avaler de chocolat, qui détruirait sa flore intestinale, tout comme les viennoiseries. Le sucre, le café et le thé ne sont pas bons pour lui. Il en va de même pour le lait ainsi que des boissons autres que le jus de fruits (100%).
  • La pomme de terre est à proscrire du régime alimentaire de votre lapin. L’alcaloïde qu’elle contient (la solanine) est toxique, car elle est riche en amidon. De fait, votre lapin pourrait avoir des troubles digestifs sévères. La patate douce est également à proscrire.
  • L’ail et l’oignon ne sont pas comestibles pour votre lapin. Ce dernier participe à la destruction des globules rouges de votre lapin. De fait, il peut souffrir d’anémie qui pourrait finir par le faire mourir.
  • Les fanes de navet ne doivent pas être confondues avec le navet. Seul le bulbe de ce dernier est indigeste. En revanche, les feuilles sont très bonnes pour le transit.
  • Les effets du poireau se rapprochent de ceux de l’oignon. Il doit donc être oublié de son alimentation, tout comme les champignons.
  • Les reins peuvent souffrir du trop fort taux en sucre de la rhubarbe, des pois et des fèves.

Si de nombreux fruits peuvent être donnés au lapin, certains sont également à oublier en raison de leurs apports ou toxicité. C’est particulièrement le cas de :

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • La banane qui, même si elle donne de la vitamine B1, a une teneur en sucre trop importante. Elle est difficile a digérer pour le lapin.
  • L’annone n’est pas recommandée, car trop graisseuse. Il peut être occasionnellement donné en très petite quantité.
  • La graine contenue dans les noyaux de fruits, appelée aussi amande ; on la trouve dans l’abricot, la nèfle, la prune et la pêche. Elle ne doit en aucun cas être donnée, car elle comporte fois du cyanure, hautement toxique.
  • L’avocat contient une toxine, la persine, qui est nocive pour beaucoup d’animaux dont votre lapin.

Des plantes toxiques également

De nombreuses plantes sont toxiques pour votre lapin et peuvent le conduire jusqu’à la mort. C’est le cas des plantes comme le laurier-rose, la fougère, la belladone, le lierre, le lys, le laurier, les jonquilles, le coquelicot, la bardane voire même l’iris, la tulipe, l’asclépiade, et le lupin. Nous pouvons inclure dans cette liste le marrube, le buis, la jacinthe, le muguet, sans oublier le peuplier, le philodendron, la primevère, le sapin, le sureau, le physalis, le houx et le rhododendron.

Les plantes aromatiques, elles, sont généralement bonnes pour votre lapin. Il faudra tout de même vous assurer qu’elles n’aient pas été traitées auparavant.

Les plantes ornementales que l’on peut avoir dans une maison sont très majoritairement toxiques pour votre lapin. Elles doivent être posées hors de portée de votre lapin qui pourrait les mâchouiller sans le vouloir.

Les symptômes d’une intoxication alimentaire

Si votre lapin a avalé par inadvertance une plante citée ci-dessus ou un aliment non désirable, il va forcément montrer des symptômes qui devront être rapidement pris en charge pour les soigner du mieux possible.

Dans le cas où vous surprenez votre animal en train de se nourrir d’un aliment indésirable, ne perdez pas de temps, contactez votre vétérinaire.

A lire aussi : "Les besoins en eau du lapin"

Votre lapin peut ainsi développer une insuffisance hépatique. L’intoxication alimentaire peut entrainer des troubles pulmonaires, cardiaques et nerveux. Des séquelles irrémédiables peuvent conduire à l’euthanasie si elles ne sont pas prises à temps.

Votre lapin peut donc souffrir de diarrhée, de contractions musculaires, de convulsions, de pertes d’équilibre ou encore se montrer léthargique, incapable de bouger. Il peut aussi saliver. Tous ces signaux doivent vous alerter afin de l’emmener chez le vétérinaire le plus proche. Il s’agit d’une urgence vitale.

A propos de l'auteur :

6 partages

5 commentaires