Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Dans le Var, les tortues commencent à sortir prématurément de leur hibernation

Publié le 25/02/2020 à 11h31

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Actualités

Illustration : "Dans le Var, les tortues commencent à sortir prématurément de leur hibernation"
Photo d'illustration

Nous sommes encore en février, mais des tortues quittent déjà leur repos hivernal, alors que cela devrait avoir lieu fin mars. Propriétaires de tortues varois et vétérinaires ne sont pas du tout rassurés par ce phénomène.

Au Village des Tortues de Carnoules (83), une partie des 1300 reptiles qui y vivent sont déjà sorties de leur hibernation depuis plusieurs jours. De quoi préoccuper ceux qui en prennent soin, parmi lesquels le vétérinaire Romain Levasseur. Interrogé par France Bleu, ce dernier fait part de son inquiétude : « cette année, on a eu une augmentation de la température assez rapide pour la saison. Donc tous les animaux sortent d'hibernation, mais en plus ils sont très actifs, comme au mois d'avril ». Il ajoute que certaines tortues essaient même de se reproduire.

A cause de cette fin d’hibernation prématurée, les tortues peuvent tomber malades. Le phénomène comporte notamment « des risques de coup de froid, de coup de gelée pouvant entraîner des pathologies, et même de la mortalité » en cas de rechute des températures. Il appelle donc les propriétaires de tortues à se tenir prêts à les remettre à l’abri en prévision d’une nouvelle baisse du mercure dans les jours ou semaines à venir.

A lire aussi : "Le chauffage dans un terrarium pour iguane ?"

Le thermomètre a affiché, en effet, 15°C et plus ces derniers temps dans la région, amenant les tortues à quitter bien avant l’heure leur état de repos hivernal. Toujours au micro de France Bleu, un habitant de Toulon, possédant une vingtaine de ces animaux, indique que d’habitude, les tortues arrêtent d’hiberner « vers fin mars ou même avril. Et en plus cette année, elles sont très vives ». 2 de ses reptiles montrent déjà d’importants signes d’activité.

Le grand danger à terme, c’est que ces tortues, privées d’une partie de cette précieuse phase d’économie d’énergie, voient leur longévité raccourcie.

A propos de l'auteur :

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation