Croquettes Acana, Orijen et Amikinos bientôt déclarées toxiques ?

C'est une question que les personnes à la recherche d'avis sur ces croquettes Amikinos, Orijen et Acana sont en droit de se posern avec ce qui se passe en ce moment sur le groupe Alerte Croquettes Toxiques de Gilles Vouillon.

En effet, après qu'il ait reconnu s'être trompé à de multiples reprises, la seule excuse qu'il ait trouvé c'est "je ne suis pas un devin". Certes, mais depuis des années, il met en avant ces marques, avec aussi Purizon et True Instinct.

Nous ne cautionnons pas ses affirmations mensongères, disant que les croquettes True Instinct ont causé la mort de centaines d'animaux pour plusieurs raisons :

- Il n'y a aucune statistique

- Aucune analyse n' a été faite sur ces animaux morts, si toutefois ils existent

- Les chiffres de décès supposés varient , c'est tantôt 10, tantôt des dizaines, et des centaines, ça dépend des jours. Nous savons que la rigueur scientifique c'est pas son fort !

- Il affirme que les plumes présentent dans les croquettes ont provoqué des AVC : drôle de conclusion pour un "coach en nutrition animale.

Alors les croquettes Amikinos seront elles bientôt bannies du groupe Alerte Croquettes Toxiques Facebook ? C'est tout-à-fait possible, car il suffit d'un message d'un membre du groupe signalant une diarrhée pour qu'aussitô un nouveau groupe surgisset. Le prochain s'appellerait dont "alerte aux croquettes amikinos toxiques".

Remarquez, beaucoup de personnes notent des problèmes avec la présence de pommes de terre dans les croquettes sans céréales, donc nous ne sommes pas loin.

Quand à Acana et Orijen, ils ont déjà leurs propres problèmes judiciaires dans d'autres pays, et dans les forums, il n'est pas rare de lire de témoignages de personnes ayant aussi rencontré des problèmes avec ces marques de croquettes.

Si, d'après ce groupe, on a diagnostiqué de la mort au rat dans les croquettes Purizon, puis la bactérie Clostridium Perfringens, c'est aussi une éventualité pour les autres marques (on attend toujours les analyses qui ont permis de lancer ces alertes, car c'est une lourde responsabilité).

Il faut donc faire très attention avec ce qu'on peut lire sur Facebook, surtout lorsque des personnes s'improvisent experts en croquettes et se permettent de comparer les vétérinaires à des empoisonneurs d'animaux.