Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Narnia,
ce chat-influenceur double-face

Narnia est mon petit miracle !

Amazing Narnia

Amazing Narnia

Le 23 mars 2017, Stéphanie Jimenez, éleveuse de chats en Lorraine, a eu l’heureuse surprise de voir naître Narnia. Avec ce croisé British Shorthair, la femme de 32 ans, mariée et mère de 5 enfants, a vu sa vie professionnelle évoluer drastiquement. Le tout grâce au lancement d’une page Facebook et, surtout, d’un compte Instagram. Aujourd'hui, « AmazingNarnia » compte plus de 73 000 abonnés et a accepté de répondre à nos questions.

Stéphanie, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre chat, Narnia ?

Je suis éleveuse de British depuis six ans désormais. Je possède 7 British à mon domicile. Narnia fait, au départ, partie d’un programme d’élevage. Il s’agit d’un croisé British Shorthair. Ce n’est pas un British pur puisqu’il n’a que 75% de British en lui. Il a surtout plusieurs particularités.

Comme sa double face ?

Oui, mais pas seulement. Il présente aussi et surtout les yeux bleus. Cette couleur n’existe normalement pas chez les chats entièrement colorés. C’est de ce programme dont il fait partie. Cela le rend déjà unique au monde. Et puis, effectivement il présente cette double face. Qui plus est, Narnia a un assemblage de couleurs impossibles. Il a un côté noir et un autre bleu, ou plutôt gris. Un chat ne peut pas être à la fois gris et noir. Il ne peut pas en même temps avoir la partie colorée et celle diluée. C’est impossible génétiquement.

Narnia, ce Cat Influenceur double face

Et pourtant…

Nous avons œuvré en compagnie d’une généticienne afin de comprendre. Nous pensions, au départ, que c’était une chimère. On le présente d’ailleurs encore comme ça de temps en temps. Mais ce n’est pas le cas, car une chimère a 2 ADN. Narnia n’en a qu’un seul. Nous sommes donc dans l’incapacité d’expliquer cette particularité. En fait, Narnia est mon petit miracle, comme j’aime à le dire. A noter aussi que c’est un mâle, alors qu’on retrouve souvent ce double visage chez les femelles.

La spécificité de votre chat est indéniable. Est-il issu de votre élevage ou l’avez-vous adopté ?

Il est né dans ma chambre. Ce fut une énorme surprise. Nous espérions qu’il ait des yeux bleus. Mais pour sa double face, je me suis justement demandé si ce n’était pas une chimère. Pour être honnête, j’ai attendu le lendemain, qu’il sèche, pour le comparer à sa maman qui était entièrement grise. L’étonnement était réel, d’autant que nous, éleveurs, nous ne nous arrêtons pas forcément au marquage, mais plus aux 2 couleurs.

Narnia est mon petit miracle, comme j’aime à le dire !

L’arrivée de Narnia dans votre vie a-t-elle changé quelque chose ?

Il a apporté de la notoriété, entre guillemets. Forcément, nous sommes davantage suivis. Nous avons beaucoup de demandes. Par exemple, j’ai dû recevoir 6 000 demandes de personnes qui ont voulu adopter les filles de Narnia.

Nouveau papa ?

Il a donné naissance à 2 filles le 10 juin 2018. Elles n’ont pas pris le côté de papa, mais ont un marquage blanc sur le visage. Chacun présente un marquage inverse de l’autre, un peu comme si elle se regardait dans un miroir. En plus, elles ont les yeux bleus…

Comment est née cette envie de partager la vie quotidienne de Narnia ?

Nous avons d’abord pensé à créer sa propre page Facebook, qui accueille quelque 15 000 personnes aujourd’hui, puis une Instagram . En réalité, ça a très bien marché depuis qu’un photographe a publié des clichés de Narnia sur le web. Au départ, il ne devait pas le faire. Puis il a vendu les photos… En quelques jours, Narnia a fait le tour du monde, du Maroc aux États-Unis. L’engouement était impressionnant. Du coup, son compte Instagram a complètement explosé.

Nous avons une relation très fusionnelle. Il miaule beaucoup. Il est doté d’une intelligence rare.

Votre influence ne cesse de croître. Est-ce devenu plus qu’un passe-temps ?

Amazing Narnia Au départ, ça l’était. Maintenant, Narnia est devenu un cat-influenceur. Nous travaillons avec des marques afin de présenter des produits. C’est pour cela, aussi, que nous entretenons sa page. Après, cela reste une passion, étant donné que je suis éleveuse et que c’est mon métier. Néanmoins, je peux voir un autre aspect des choses. Je peux me rendre en shooting.

Sans délaisser l’élevage ?

Aucunement.

Narnia se prend-il au jeu et sait-il quand et comment il doit poser devant les objectifs ?

Du tout. En plus, c’est quand il a envie… C’est très dur. En plus, il faut que Narnia soit parfaitement devant nous, de face, pour le prendre. La tâche est encore plus ardue. Narnia peut être un peu peureux quand il ne connait pas. Alors, je vous laisse imaginer quand il doit se rendre dans un studio… C’est tout de suite plus compliqué.

Avec Narnia, pouvez-vous dire que vous êtes encore plus heureuse qu’avant ?

Disons que je suis heureuse chaque jour dès que je croise sa bouille. L’avoir est une grosse responsabilité. Je suis heureuse, car je me souviens d’avoir toujours regardé les photos de Vénus (un autre chat à deux visages, Ndlr). J’espérais avoir pareil un jour. Jamais je n’aurais pu m’attendre à ce qu’il naisse chez moi. Jamais. Alors, rassurez-vous, je ne le vendrai jamais. En plus, nous avons une relation très fusionnelle. Il miaule beaucoup. Il est doté d’une intelligence rare. Il a aussi son petit caractère. Il n’aime pas qu’on le porte, alors quand on va à une exposition…

Si votre chat vous donne beaucoup d’amour, c’est qu’on lui en donne aussi.

Narnia vous apporte-t-il davantage de sérénité, de calme ?

Totalement. Narnia me donne beaucoup d’amour. Nous avons un lien fusionnel. Il cherche mon regard. Il me parle. Il tend sa patte vers moi pour me toucher le visage. C’est un amour. Il me rassure, m’apaise. Je fais partie des gens qui pensent que le ronronnement d’un chat est bénéfique. Pour le vivre au quotidien, ça m’apaise.

Comment définiriez-vous la sensation qu'il vous procure ?

De la joie, de la tendresse, de la fierté. Je suis très fière d’avoir ce chat dans ma maison. Je n’en reviens toujours pas. J’éprouve beaucoup de gratitude. En plus, je suis très croyante. C’est pour cela que je l’appelle mon petit miracle (rire).

Du coup, le fait de partager pléthore de photos de lui sur les réseaux sociaux, c’est une façon de le remercier de tout l’amour donné ?

Tout à fait. La relation avec mon chat reste réciproque. Après, vous savez, si votre chat vous donne beaucoup d’amour, c’est qu’on lui en donne aussi. Le chat vient vers vous pour se faire plaisir à lui-même avant tout. Mais s’il revient, c’est qu’il ressent notre tendresse.

Amazing Narnia

Avez-vous des projets le concernant en lien avec votre page Instagram et votre côté influenceuse ?

Oui, nous en avons. On nous a déjà demandé si nous pouvions faire des produits Narnia, comme des chaussettes et des vêtements. C’est peut-être quelque chose qui se fera avec le temps, à l’effigie de Narnia. Nous mettons aussi les produits de petits artisans, afin de promouvoir leur savoir-faire, et parce qu’il y a des produits de très bonne qualité.

Quelle a été votre meilleure expérience avec votre chat depuis que vous êtes influenceuse ?

Ce fut lors d’une invitation en Belgique, pour une exposition. En France, nous avions déjà fait un peu le tour de tous les juges. Alors, nous avons perçu un regard neuf et l’expression de surprise dans les juges en Belgique. Cela laisse forcément de superbes souvenirs. De plus, nous avons la chance de rencontrer des présentateurs TV lors des émissions. Narnia, c’est la figue de mon élevage. Il apporte de la joie. J’éprouve aussi cette sensation en lisant les messages de nombreuses personnes.

D'où vient le prénom "Narnia" ?

C’était l’année des N et puis j’adore le film « Le Monde de Narnia ».