Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Alimentation
  4. Canibio, des cures de plantes spécialement adaptées aux chiens

Canibio, des cures de plantes spécialement adaptées aux chiens

Si vous recherchez, sur Internet, un complément alimentaire pour chien, le résultat proposé par votre moteur de recherche se comptera en une somme incalculable de pages numériques.

Si vous complétez votre demande en ne suscitant que les produits naturels à base de plantes l’écrémage est conséquent.

Si vous ajoutez la mention « liquide », le tamis ne retient plus, alors, que quelques gammes.

Si, enfin, vous affinez votre requête en exigeant une parfaite adéquation au contexte digestif canin, il n’en reste plus qu’une :

CANIBIO

Résultat d’un travail de Recherche et Développement de plus de deux ans, la gamme Canibio allie naturalité et efficacité.

Elle est constituée de spécialités liquides formulées, spécifiquement pour le chien, à partir de complexes phytothérapiques bio.

1/ De l’intérêt de la phytothérapie...

À tout seigneur tout honneur, c’est notre herboriste qui parle le premier :

  • « La nature est un laboratoire à ciel ouvert dans lequel, de tout temps, hommes et animaux sont venus puiser des remèdes actifs pour soigner leurs pathologies ou, au moins, pour en soulager les symptômes.

Contrairement aux médicaments allopathiques qui comptent sur l’action simple, rapide, mais parfois peu durable de molécules purifiées, la plante offre un cocktail de substances efficaces qui, opérant en synergie, élargissent la cible à l’organisme plutôt qu’au simple organe ».

Le zootechnicien, à ce stade, fronce les sourcils. Son argumentaire, lui aussi, est imparable :

  • « Le chien n’est pas un herbivore. Son système digestif n’héberge aucun complexe enzymatique susceptible de s’attaquer à la paroi cellulaire des végétaux. Fut-elle administrée sous la forme d’une poudre micronisée, la plante n’est pas assimilable en l’état. »

L’éthologue se risque, alors, à lui opposer qu’avec la domestication et l’anthropomorphisme qui l’accompagne immanquablement, le comportement alimentaire et la ration de nos compagnons ont significativement évolué.

-« Pas faux, répond le zootechnicien, mais en l’espèce, un retour aux fondamentaux n’est pas inefficace, loin de là : Le chien est et reste un carnivore.

Et si votre animal, va, périodiquement, brouter de l’herbe dans le jardin, c’est immédiatement pour la vomir et pour purger la partie proximale de son tube digestif.

Voilà bien la preuve que les canidés ne digèrent pas les végétaux. »

Toutefois, notre professionnel de la nutrition redevient mutique lorsque notre historien lui rappelle l’histoire du serial killer qui, faisant croire à une épidémie de rage, tuait tous les chiens qu’il rencontrait en leur distribuant une simple tisane de belladone et de morelle noire.

  • « C’est donc bien que les principes actifs des plantes (nocifs dans le cas d’espèce) parviennent à gagner le milieu intérieur de l’animal pour y dispenser leurs effets insiste l’Herboriste. »

Tous se réconcilièrent autour du constat que, pour traverser la barrière intestinale, les molécules efficaces de nos extraits végétaux doivent préalablement avoir été débarrassées de leur enveloppe cellulosique que le maigre contingent d’enzymes digestives du métabolisme canin n’est pas en mesure de dégrader.

Le mode de préparation du complément alimentaire formulé à base de plantes conditionne donc hautement son utilité.

Mettant à profit sa connaissance des plantes et, grâce à son savoir-faire et aux process industriels de l’entreprise, l’équipe CANIBIO peut assurer la biodisponibilité et, partant, l’efficacité nutritionnelle des extraits naturels qui entrent dans la composition des spécialités de la gamme.

2/ Un véhicule liquide plutôt qu’une forme sèche.

Le responsable industriel du laboratoire nous explique, alors, que :

A lire aussi : "Les aliments dangereux et toxiques pour un chien"

  • « Quel que soit le procédé mis en œuvre, l’extraction de l’essence d’une plante s’initie en phase liquide.

Cette présentation native est le garant de l’intégrité moléculaire des principes actifs. »

La technicienne R&D précise que :

  • « Outre sa qualité intrinsèque, la forme fluide offre un avantage pratique notable : Versé directement sur la ration alimentaire, au moment du repas, le produit va naturellement s’homogénéiser dans le bol alimentaire ce qui garantit un temps de contact optimal avec les microvillosités intestinales et donc une assimilation maximale. »

Les préparations Canibio sont formulées sur une base ultra-appétente qui permet une distribution simple, directement sur la pâtée ou les croquettes.

Dans sa démarche de promotion du bien-être animal, l’équipe CANIBIO exclut tout posologie impliquant une administration forcée des spécialités de la gamme.

3/ La prise en compte des spécificités du système digestif canin :

Au tour du physiologiste d’intervenir :

  • « Hérité de l’état sauvage, l’appareil digestif du chien le rend en capacité d’avaler avec célérité une charge abondante de viande et d’abats.

Son flair joue un grand rôle dans le choix de l’aliment, mais une fois cette validation obtenue, la course contre la montre est engagée.

Pas d’enzymes digestives dans la salive, seulement des agents bactéricides et des substances lubrifiantes.

Le processus de digestion proprement dit débute dans l’estomac, avant un transit dans un intestin grêle ultra-court au regard de celui mesuré chez les omnivores. »

Notre collègue termine son exposé en nous exhortant à ne pas oublier que 90% des pathologies constatées chez un animal (ou un être humain d’ailleurs) ont leur origine dans le tube digestif.

Qu’il convient d’utiliser les ingrédients qui favoriseront l’efficacité du processus de digestion afin que, selon un équilibre adapté, un maximum de nutriments bénéfiques puisse diffuser dans le milieu intérieur.

Faut-il préciser la dernière recommandation : Celle de bannir toute substance anti-nutritionnelle

Tout est dit, ou presque.

Il reste à rappeler que les produits de la gamme CANIBIO contiennent des principes actifs d’origine végétale directement biodisponibles car débarrassés de l’enveloppe ligno-cellulosique qui les héberge dans la plante.

Ils sont conformes au cahier des charges de l’Agriculture Biologique et donc dépourvus de conservateurs chimiques.

4/ Description de la gamme

  • Canibio Sénior, spécialement adapté pour les animaux âgés subissant une baisse de leur acuité visuelle, des problèmes de mobilité, ou d’insuffisance rénale.
  • Canibio Comportement, spécialement adapté pour les animaux souffrant de stress quand ils sont soumis à des situations inhabituelles (transport, consultations vétérinaires…) ou se manifestant par des aboiements intempestifs.
  • Canibio Digestion, spécialement adapté pour les animaux souffrant d’une mauvaise digestion, de diarrhées de malabsorption et d’un manque d’appétit chronique.
  • Canibio Pelage, Produit spécialement adapté pour les animaux souffrant d’une perte de poils en dehors des périodes de mues ou présentant un poil terne et rêche.

Chaque ligne de produit est conditionnée en flacons multidoses selon trois volumes unitaires de, respectivement 150 ; 300 et 500ml.

Cette répartition permet, d’assurer, selon la taille du chien, une cure d’une quinzaine de jours.

Toute l’équipe de CANIBIO se tient à votre disposition pour tout complément d’information….

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !